En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Convention citoyenne sur le climat : le comité de gouvernance est installé

Gouvernance  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com

Le 2 juillet, François de Rugy, ministre de la Transition écologique, et Patrick Bernasconi, président du Conseil économique, social et environnemental (Cese), ont installé le comité de gouvernance de la Convention citoyenne sur le climat.

Composée de 150 citoyens tirés au sort, la Convention proposera des mesures pour lutter contre le changement climatique. Elle "pourra notamment traiter des questions relatives aux économies d'énergie, à la rénovation thermique des logements, aux mobilités durables et aux leviers de financement de la transition écologique", a précisé le ministère de la Transition écologique.

Le comité de gouvernance est chargé d'élaborer le programme de travail de la Convention et d'en superviser la mise en œuvre. Il est composé de deux co-présidents : Thierry Pech, directeur général de Terra Nova, et Laurence Tubiana, présidente directrice générale de la Fondation européenne pour le climat. Julien Blanchet, vice-président du Cese, est également le rapporteur général de la Convention. Le comité rassemble aussi douze personnalités qualifiées dans le domaine de l'écologie, de la démocratie participative, de l'économie et du social. Plusieurs experts sont membres du Cese. Le comité regroupe trois experts du climat, trois experts de la démocratie participative, quatre experts du champ économique et social et deux experts du ministère en matière de climat et de processus participatifs.

La première réunion de la Convention citoyenne doit se tenir "au plus tard mi-septembre", a indiqué le ministère. Les conclusions de ses travaux sont attendues pour début 2020.

Réactions1 réaction à cet article

 

Bonsoir Madame,
Pourriez-vous faire parvenir ce message à la commission citoyenne.
Pour réduire la consommation d'essence instaurer un rationnement
(ceci a déjà existé pendant des années 1939-1955) même chose pour la viande de bœuf donc ravitaillement pour consommer le juste nécéssaire et s'en réjouir.

Inviter le Président à faire un discours sur la situation climatique et écologique en précisant ce qu'il attend des citoyens pour contribuer à baisser le risque d'avoir +4° dans quelques décennies.

D POINTURIER 80 ans

piroulette | 07 octobre 2019 à 17h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager