Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

La Cour des comptes européenne va évaluer la stratégie de production des batteries de l'UE

Transport  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com

« Nous chercherons à déterminer si l'action de l'UE favorise l'essor des batteries en Europe et contribue à la compétitivité et à la durabilité de la chaîne de valeur », a déclaré Annemie Turtelboom, membre de la Cour des comptes européenne, le 10 mai, dans un communiqué. Elle dirigera l'audit de la Cour afin de déterminer si la Commission européenne « a efficacement mis en place, au niveau de l'UE, une chaîne de valeurs durable et compétitive à l'échelle mondiale pour les batteries ». Les auditeurs vont examiner la stratégie et les objectifs de la Commission dans ce secteur et vérifier s'ils sont en adéquation avec les stratégies plus générales de l'Union en matière de neutralité climatique et de mobilité durable.

En effet, d'ici à 2025, la production européenne de batteries devrait décupler par rapport à celle de 2020, passant de 44 gigawattheures (GWh) (soit 6 % de la capacité mondiale) à 400 GWh. Cet audit s'inscrit dans le contexte de « l'augmentation rapide » de la production de batteries attendue à l'horizon 2025 dans l'UE, laquelle est en passe de devenir le deuxième producteur de batteries au monde après la Chine. « Cela concernera 800 000 emplois et générera une activité économique de quelque 250 milliards d'euros par an », précise la Cour des comptes européenne.

La chaîne de valeur des batteries comporte « de nombreuses étapes », parmi lesquelles l'extraction et la transformation des matières premières, la production et l'assemblage des cellules, ainsi que le recyclage ou la réaffectation des batteries, souligne la Cour. « Pour maintenir un tel niveau de croissance, dû essentiellement à l'augmentation de la demande de véhicules électriques, l'UE devra garantir un accès stable aux matières premières. » Or, la production européenne actuelle de matériaux, tels que le lithium, le cobalt ou le nickel, ne couvre pas la demande. Dans son projet de règlement, la Commission veut augmenter, pour y remédier, la durée de vie des batteries et favoriser leur réemploi et leur recyclage.

Les auditeurs se rendront en Allemagne, en Espagne, en France, en Pologne et en Suède (pays dans lesquels sont mis en œuvre les projets liés aux batteries et bénéficiant des plus importants financements de l'UE) ainsi qu'au Portugal (le pays d'Europe possédant les principales réserves connues de lithium).

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager