En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

"La filière éolienne est favorable à une hausse des garanties financières pour le démantèlement des parcs"

France Énergie Éolienne organisait son colloque mercredi 16 et jeudi 17 octobre. Une occasion pour les acteurs d'évoquer tous les sujets du moment. Retour sur les enjeux de la filière avec Olivier Pérot, président de FEE.

Interview vidéo  |  Energie  |    |  Florence Roussel Actu-Environnement.com

À l'occasion du colloque annuel de France Énergie Éolienne (FEE), plusieurs sujets ont animé les conversations et les conférences. Acceptabilité des projets, biodiversité, emplois et recrutement mais aussi sécurité et recyclabilité. Quelques jours avant, le CGEDD publiait un rapport sur ce dernier sujet. Il proposait plusieurs mesures pour améliorer la recyclabilité des éoliennes. L'enjeu se concentre sur les fondations et les pales. Aujourd'hui, la réglementation prévoit seulement la constitution de garanties financières pour assurer le démantèlement des turbines et la remise en état des sites (50 000 € par éolienne). Mais elle ne prévoit que l'excavation partielle des fondations. Sur ce point, la filière éolienne se dit prête à une évolution réglementaire. Elle veut surtout conserver la confiance du Gouvernement et surtout la dynamique des projets. D'autant plus que le millésime 2019 à été bon pour la filière, avec des avancées majeures pour les parcs en mer.

Pour le terrestre, FEE travaille avec le Gouvernement pour accélérer l'instruction des projets, lever les contraintes radars, ou encore fiabiliser la sécurité.
Détails avec Olivier Pérot, président de FEE.

Réactions4 réactions à cet article

 

Devant l'opposition de plus en plus évidente des habitants , la profession éolienne va devoir faire des progrès. Se montrer plus soucieuse de l'environnement, plus équitable dans les baux qu'elle fait signer.
L'information circule, les ruraux demandent des comptes.

benoit 49 | 20 octobre 2019 à 21h05
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Propos enthousiasmants, prometteurs, mobilisateurs et promoteurs.

Yapuka démonter systématiquement - honnêtement de large préférence - les arguments des opposants avec l'aide critique, objective et totalement hors pression des puissants lobbys les pouvoirs publics français.

JDCJDR

Sagecol | 21 octobre 2019 à 09h41
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Je suis très amusé par la terminologie employée : on parle de filière éolienne, mais de lobby nucléaire. Le Seigneur mit les bons à sa droite et les mauvais à sa gauche... La messe est dite!

PS : la "filière" éolienne portée par le SER est plus organisée comme un "lobby" que ne l'est le nucléaire. Le syndicat ne s'en cache d'ailleurs pas.

Marie Masala | 21 octobre 2019 à 13h10
 
Signaler un contenu inapproprié
 

La garantie de 50000 € pour le démantèlement d'une machine n'était plus crédible quand on prenait connaissance de devis 10 fois supérieurs .Une correction s'imposait pour éviter l'accusation de mauvaise foi d'un secteur souvent en délicatesse avec la critique .

sirius | 21 octobre 2019 à 15h33
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager