Robots
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le nombre de demandes d'indemnisation des personnes exposées à l'amiante augmente

Risques  |    |  Actu-Environnement.com
Le sixième rapport d'activité, établi à l'intention du Parlement et du Gouvernement, du fonds d'indemnisation des victimes de l'amiante (Fiva) estime que de juin 2006 à mai 2007, le nombre de demandes d'indemnisation des personnes exposées à l'amiante a augmenté. 32% de nouveaux demandeurs d'indemnisation et 25% de nouveaux ayants droit de plus par rapport à la période précédente (juin 2005/mai 2006) aboutissant à 22 681 demandes d'indemnisation reçues au total sur la période, indique le rapport. Les dépenses d'indemnisation, qui s'élèvent depuis la création du FIVA à 1,43 milliard d'euros, se sont accrues sur la période considérée de plus de 45 millions d'euros (375,3 millions d'euros contre 330,2 sur la période précédente). Par ailleurs, le FIVA constate dans son rapport que les demandeurs qui s'adressent à elle sont principalement des victimes atteintes de maladies bénignes d'origine professionnelle. Sur la période observée, 87, 2% des victimes, au lieu des 84% constatés dans le rapport précédent, qui se sont adressées au FIVA, ont été reconnues en maladie professionnelle occasionnée par l'amiante par un régime de sécurité sociale, note le rapport d'activité. Les hommes constituent toujours la majeure partie de la population des victimes de l'amiante connues du FIVA, soit 94% comme au cours de la période précédente. L'établissement du diagnostic continue à se situer majoritairement entre 51 et 70 ans puisque près de 70% des victimes ont été diagnostiquées dans cette tranche d'âge. Sur un plan géographique, 55% des victimes qui s'adressent au FIVA sont originaires de quatre régions. Si le nombre de victimes de Haute Normandie tend à baisser légèrement (11,9% contre 13,4%), en revanche le nombre des victimes des deux premières régions (Nord-Pas-de -Calais et Pays de la Loire) se renforce encore pour atteindre près de 33% de la totalité des victimes.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager