En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Lancement de la Fondation du Football pour le respect des autres et de l'environnement

Gouvernance  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com
La Fondation du football a été présentée hier, sous l'égide de la Fédération française de football (FFF), et vise à revaloriser la fonction sociétale du football, basée sur le respect, la tolérance, la fraternité ou la solidarité. La Fondation du Football initiera et mettra en œuvre des programmes éducatifs et citoyens dans les 18.000 clubs amateurs de France.

Philippe Séguin préside le conseil d'administration, auquel appartient de nombreuses personnalités du football et d'autres milieux, telles que Michel Denisot, Eric Cantona, Patrick Braouezec ou Jean-François Lamour.

La Fondation qui verra officiellement le jour d'ici 8 à 12 mois, se concentrera sur trois axes de travail, chacun parrainé par une personnalité du football : le ''respect des autres'' qui valorise les comportements solidaires et responsables (Lilian Thuram), le ''respect de soi'' afin de développer l'éducation à la santé (Corrine Diacre) et le ''respect de l'environnement'' (Bixente Lizarazu).

Le programme ''Respect de l'Environnement'', parrainé par Bixente Lizarazu, favorisera les réflexes et les pratiques éco-responsables, avec le soutien de l'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie (ADEME).

A travers des ''tournois verts'', des réunions de sensibilisation ou encore l'organisation de parcours écologiques ludiques, l'accent sera mis sur les nouvelles habitudes de consommation, la gestion des déchets, la promotion des transports '' verts'', l'utilisation de matériaux renouvelables, la maîtrise de la consommation d'énergie, a indiqué la FFF.

Bixente Lizarazu, membre de la Surfrider Foundation qui milite pour la propreté des océans, a également créé l'association LIZA, qui oeuvre pour la protection de l'environnement et du littoral. Pour M. Lizarazu, préserver et protéger la nature est l'un des enjeux majeurs de notre siècle (…). Le football permet de toucher des millions de passionnés, jeunes ou moins jeunes. C'est pourquoi j'adhère complètement au projet de la Fondation du Football qui donne enfin un rôle éco-citoyen au sport le plus populaire au monde, a-t-il déclaré.

Réactions1 réaction à cet article

 

La Fondation du Football sera peut-être un bon projet pour le football car celui-ci a besoin aujourd'hui de se donner une image plus positive. Malgré cela les instances existent déjà, Fédération, Ligue, District, mais avec quels moyens ? Le football est populaire, touche tous les milieux sociaux et est facile d'accès, c'est ce qui le différencie à d'autres sports collectifs. Demain, il faudra s'orienter vraiment vers le monde amateur qui actuellement s'essouffle, les bénévoles souvent se retrouvent seuls à encadrer les jeunes, sont parfois critiqués et cela devient très difficile pour évoluer dans un climat de confiance, de reconnaissance, et surtout humain. Personnellement, quand on vous dis qu'en France on a pas les moyens de créer des emplois d'éducateurs dans les clubs amateurs, alors pourquoi dispense-t-on des formations, ouvertes à tous, qui coûtent très cher à l'Etat et qui bénéficieront aux clubs professionnels. Il doit y avoir des solutions pour que les clubs de cantons puissent embaucher un éducateur (club et classe foot collège, promotion en primaire), si non, nous ne faisons pas partie du G8 mais plutôt du tiers-monde !

seghett | 16 novembre 2010 à 12h58
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…