En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'initiative citoyenne européenne contre le glyphosate récolte plus d'un million de signataires

Agroécologie  |    |  Rachida BoughrietActu-Environnement.com

Lancée par une quarantaine d'ONG européennes en février dernier, l'initiative citoyenne pour obtenir l'interdiction de l'herbicide controversé glyphosate, a réuni, le 15 juin, plus d'un million de signatures nécessaires pour être présentée à la Commission européenne. L'ONG Générations Futures s'est félicitée de l'obtention de ces signatures "en moins de 5 mois". "Cet engouement des Européens démontre une préoccupation sociétale importante à l'égard des pesticides". Les citoyens demandent à la Commission d'interdire les herbicides à base de glyphosate, "dès lors que des liens ont été établis entre une exposition à ceux-ci et l'apparition de cancers chez l'Homme et que l'utilisation de ces produits a provoqué des dégradations des écosystèmes".

L'ICE demande aussi à la Commission de proposer aux Etats membres de réformer la procédure d'approbation des pesticides par les autorités de régulation de l'Union européenne (UE) afin qu'elle "s'appuie uniquement sur des études ayant été publiées, commandées par les autorités publiques compétentes et non par l'industrie des pesticides".

Vote des Etats membres après l'été

La Commission doit désormais donner suite ou non à cette ICE dans un délai de trois mois. Or, ce 13 juin, les députés ont audité le commissaire européen la Santé et à la Sécurité alimentaire Vytenis Andriukaitis qui a confirmé vouloir ré-autoriser la substance herbicide pour dix ans, après le feu vert des deux agences d'expertise européennes. Le commissaire estime "qu'il n'y a aucune raison de remettre en question les évaluations basées sur des faits scientifiques" sur la sûreté du glyphosate mais recommande d'interdire le coformulant POE-tallowamine dans les produits à base de glyphosate. Il propose aussi de réduire l'utilisation du glyphosate dans les parcs publics et avant la récolte.

Selon Générations Futures, la Commission devrait soumettre sa proposition formelle de ré-autorisation du glyphosate aux Etats membres de l'UE avant le 19 juillet, puis les Etats "seront invités à voter cette proposition après l'été". Les organisateurs de l'ICE soumettront les signatures début juillet afin d'exiger que "le Conseil réponde formellement avant que la décision finale sur une nouvelle autorisation de glyphosate soit faite". La pétition restera ouverte à signature. La Commission prendra sa décision finale avant la fin décembre 2017, lorsque l'autorisation actuelle du glyphosate prendra fin.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…