En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Les Préfets du Vaucluse et de la Drôme lèvent les interdictions à Tricastin

  |  Florence Roussel Actu-Environnement.com
Les préfets du Vaucluse et de la Drôme ont décidé d'abroger hier les arrêtés pris par mesure de précaution les 8 et 11 juillet 2008 suite au rejet d'uranium par la société SOCATRI sur le site nucléaire de Tricastin. Les préfets se sont basés sur les avis favorables de l'Autorité de Sûreté Nucléaire (A.S.N) et de l'Institut de Recherche de Sûreté Nucléaire (IRSN) pour lever les interdictions de pêche, de baignade, de consommation d'eau et de poissons. Le 21 juillet en soirée, l'IRSN avait en effet préconisé la levée de l'ensemble des restrictions d'usage mises en place après examen des mesures effectuées dans l'environnement (eaux de surface, eaux de nappe, eaux de lac, sédiments, végétaux aquatiques et poissons).

Les préfets demandent toutefois que le plan de surveillance de SOCATRI soit maintenu. Ils rappellent également que certains forages privés utilisés pour l'alimentation en eau potable présentent toujours des dépassements ponctuels de la norme O.M.S. de 15 microgrammes d'uranium par litre. Ces puits feront l'objet d'une surveillance par l'IRSN. Le dispositif permettra de réagir en cas de détection d'un dépassement durable et significatif de la valeur guide de l'OMS (15 µg/L) et de mettre en place des dispositions appropriées, explique l'institut. L'IRSN assurera la centralisation des résultats de la surveillance et informera les autorités en cas d'augmentation anormale des teneurs en uranium.

Les préfets ont prévu de réunir demain les maires des communes concernées ainsi que AREVA, la Chambre d'Agriculture, le Syndicat des eaux pour examiner les préjudices subis suite à l'accident de la société SOCATRI. Le préfet du Vaucluse étudiera plus particulièrement les mesures permettant de raccorder au réseau d'eau public les foyers qui ne le sont pas encore.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…