Robots
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'interdiction d'utiliser des néonicotinoïdes entre en vigueur en France

Agroécologie  |    |  Laurent Radisson  |  Actu-Environnement.com

Ce samedi 1er septembre marque l'entrée en vigueur de l'interdiction d'utilisation des néonicotinoïdes, ces insecticides systémiques qui déciment les pollinisateurs, de même que celle des semences traitées avec ces produits.

Un décret, publié début août, précise que les substances actives concernées par cette interdiction, votée dans le cadre de la loi sur la biodiversité d'août 2016, sont l'acétamipride, la clothianidine, l'imidaclopride, le thiaclopride et le thiamétoxame.

Des dérogations peuvent toutefois être accordées jusqu'au 1er juillet 2020 par arrêté interministériel pris sur la base d'un bilan établi par l'Anses. Cette dernière, dans un avis publié le 30 mai, a indiqué que des alternatives suffisamment efficaces et opérationnelles existaient pour la majorité des usages. Avec le départ de Nicolas Hulot du gouvernement, l'Union nationale de l'apiculture française (Unaf) fait part dans un communiqué de "la plus grande inquiétude sur les dérogations qui pourraient être octroyées".

Les députés ont par ailleurs voté une disposition dans le projet de loi sur l'agriculture qui étend l'interdiction aux insecticides présentant le même mode d'action que les néonicotinoïdes, tels que le sulfoxaflor et la flupyradifurone. Ce texte devrait être définitivement adopté cet automne par le Parlement.

Au plan européen cette fois, une interdiction de mise sur le marché et d'utilisation des semences traitées par de l'imidaclopride, de la clotianidine et du thiamétoxame entrera en vigueur le 19 décembre prochain. Toutefois, des dérogations persisteront pour des usages en serre et deux molécules néonicotinoïdes resteront par ailleurs autorisées sur le territoire européen.

Réactions1 réaction à cet article

 

Je viens de recevoir ceci de GE - certainement tous des écolos bobos - dont je ne suis pas membre

Nous vous invitons à diffuser massivement autour de vous la brochure d'information réalisée par Génération Écologie et que vous pouvez télécharger en cliquant ici ou retrouver directement sur notre site Internet.

Son objectif est de démontrer que la réhabilitation des néonicotinoïdes par le gouvernement est basée sur un mensonge. Les propos des ministres témoignent d’un incroyable obscurantisme niant les conclusions de plus de 1 221 études scientifiques. Leur décision s’effectue sous la pression des lobbys de l’industrie du sucre, dont nous prouvons qu’ils n’ont jamais cessé d’agir dans les coulisses du pouvoir pour obtenir la remise en cause de la loi de 2016.

Les "experts" pro de ce site vont nous démontrer que les 1221 études sont bidonnées et ils vont nous démonter point pas point les affirmations nulles de la brochure ?

"Il n'est pire aveugle que qui ne veut pas voir."

Sagecol | 02 septembre 2020 à 20h38
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager