Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Nucléaire : 61 nouveaux projets se partageront 70 millions d'aides publiques

Energie  |    |  Philippe Collet  |  Actu-Environnement.com

Jeudi 21 octobre, le ministère de la Transition écologique et le ministère de l'Économie ont annoncé la sélection de 61 nouveaux projets lauréats du volet nucléaire du plan France Relance, pour une enveloppe globale de quelque 70 millions d'euros. Ces projets ont été retenus par le biais de deux appels d'offres.

Ces projets seront financés dans le cadre du plan France Relance, qui alloue une enveloppe de 470 millions d'euros à la filière nucléaire. Les objectifs poursuivis sont notamment la modernisation, le développement et la (re)localisation de l'industrie nucléaire en France, ainsi que le renforcement ou le maintien des compétences de la filière, notamment dans les métiers jugés critiques.

Le premier appel à projets, lancé en novembre 2020 et opéré par Bpifrance, cible la modernisation de l'outil industriel et l'innovation visant à lever les verrous technologiques. Quarante-trois nouveaux projets ont été retenus, dont 31 portés par des PME et huit par des ETI. Ils se partageront 58 millions d'euros (15,8 millions pour les PME et 5,2 millions pour les ETI).

Le second appel à projets concernait le maintien des compétences et la formation. Lancé en mai 2021, il a retenu 18 lauréats, soutenus pour 11,7 millions d'euros par l'État.

Compte tenu des résultats des précédents appels à projets, « ce sont désormais 95 projets de la filière nucléaire qui sont soutenus par France Relance à hauteur de 110,5 millions d'euros, pour un montant total d'investissements pour l'industrie de près de 366 millions d'euros », précise le gouvernement. D'autres lauréats devraient être annoncés en décembre 2021.

Un autre appel à projets, doté d'environ 70 millions d'euros et opéré par Bpifrance en lien avec l'Agence nationale de gestion des déchets radioactifs (Andra), a été publié en juillet 2021. Il s'intéresse à l'innovation en matière de gestion des matières et déchets radioactifs.

Enfin, l'État et EDF annoncent le lancement du fonds d'investissement commun Fonds France nucléaire, dont l'objectif est « d'investir dans les entreprises françaises possédant un savoir-faire important pour l'industrie nucléaire national ». Doté de 200 millions d'euros, il est financé à parts égales par les deux partenaires.

Réactions2 réactions à cet article

 

Sur des rivières ou fleuves à débits réguliers relatifs, Saône/Rhône, Seine, Garonne, l'usage de centrales atomiques est un pis aller.
La Loire avec le changement climatique, son espace sableux occasionnant des pertes considérables, par exemple le Loiret est un boire de la loire '(résurgence) le loir aussi soi-disant parfois la rivière souterraine qui est sous la loire qui alimente les réseaux d'eau potable des différentes villes a autant de débit que la Loire elle-même, il faut prévoir de démanteler toutes les centrales sur la Loire et ses affluents.
Le scandale de Chinon Avoine refroidie par des ventilateurs doit cesser

pemmore | 25 octobre 2021 à 10h20
 
Signaler un contenu inapproprié
 

a quand la logique d'étudier d'autres procédés que l'uranium dans la filière nucléaire???
je rêve de voir des réacteurs au thorium pour dormir sur mes deux oreilles...
quand la logique financière nous tient...

ArnauLdL | 25 octobre 2021 à 13h40
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

SOFREL PCWin2 : module métier pour exploiter les données de télégestion Pollutec 2021