En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Eco-Emballages définit son nouveau plan d'action pour 2012

Malgré une gestion financière à risque et la menace de pertes importantes, Eco-Emballages semble vouloir repartir du « bon pied » avec en ligne de mire les objectifs de recyclage des emballages fixé par le Grenelle de l'environnement.

Déchets  |    |  Florence Roussel Actu-Environnement.com
L'éco-organisme Eco-emballages a présenté hier son bilan de l'année 2008, une année marquée par la révélation d'une gestion financière hasardeuse. Un audit externe demandé par le gouvernement et réalisé par le cabinet Deloitte a confirmé en février dernier le placement d'une partie de la trésorerie de l'éco-organisme sur des paradis fiscaux. Ces fonds se trouvent aujourd'hui gelés pour cause de crise financière et Eco-emballages pourrait potentiellement perdre jusqu'à 70 millions d'euros. Eric Brac de La Perrière, le nouveau Directeur général d'Eco-Emballages en place depuis début avril, a toutefois annoncé avoir déjà récupéré 13,5 millions d'euros et entend récupérer encore 35 millions d'euros au cours des mois à venir. Le Directeur général a également précisé avoir déposé une plainte devant le tribunal de commerce de Nanterre et la justice irlandaise à l'encontre de l'intermédiaire financier qui avait conseillé ces placements.

En attendant le dénouement de cette affaire, l'éco-organisme semble vouloir tourner la page et se consacrer à son rôle originel : organiser le recyclage des emballages ménagers en France. La collecte sélective des emballages ménagers mise en place dans 98,5% des communes françaises a permis de collecter et de recycler 3 millions de tonnes de déchets en 2008. Le taux de recyclage s'élève à l'heure actuelle à 63% des emballages ménagers mis sur le marché contre 61,3% en 2007. L'objectif européen de 55% en 2008 est donc atteint.

Hausse de la contribution au point vert de 25%

L'Eco-organisme entend désormais concentrer son action sur les objectifs qui sont sur le point d'être fixés par le projet de loi Grenelle 1, à savoir 75% des déchets d'emballages ménagers recyclés en 2012. Selon Eco-emballages, cela exige une progression forte et rapide des performances de tri et de recyclage, puisqu'il suppose de recycler 500.000 tonnes supplémentaires d'ici 2012. Il s'agit d'objectifs ambitieux et nous sommes mobilisés, en étroite collaboration avec l'ensemble des acteurs de la chaîne solidaire du tri en France, pour poursuivre l'action et participer au développement d'une société du recyclage qui lutte contre le gaspillage, a déclaré Eric Brac de la Perrière.

Pour atteindre ces objectifs, l'eco-organisme a prévu d'augmenter les contributions de ses adhérents pour financer l'augmentation des performances de tri. Les producteurs d'emballage verront ainsi leur contribution augmenter de 25% à partir du 1er janvier 2010. Cette augmentation du barème de contribution permettra de rétablir l'équilibre entre les performances de tri et de recyclage sachant que ce barème n'a pas évolué depuis 2004, explique Eco-Emballages, qui en interne, souhaite également faire des économies et réduire ses frais de fonctionnement de 15% en 2009.

Avec ces nouveaux financements, l'éco-organisme espère pouvoir agir sur la prévention et l'aide aux entreprises afin qu'elles réduisent l'empreinte écologique de leurs produits en agissant sur l'emballage et sur l'accompagnement des collectivités territoriales dans l'optimisation de la collecte sélective, du tri et de l'information des habitants.
L'ensemble de ces actions devrait être précisé dans le prochain agrément délivré par les pouvoirs publics à l'éco-organisme et prévu pour le 1er janvier 2011.

Réactions2 réactions à cet article

 
La pérennisation des ambassadeurs du tri

Dans un dépliant intitulé "Au-delà du tri", diffusé en 2006, Eco-Emballages indiquait que "2000 postes d'ambassadeurs du tri supplémentaires seront créés d'ici à 2008".
Où sont ces créations d'emplois ?
A ma connaissance, aucun bilan n'a été diffusé à ce sujet.
Pour ce qui concerne mon territoire, je constate malheureusement la "destruction" de ce type d'emploi.
Je regrette le manque d'argumentaires économiques d'Eco-Emballages pour convaincre les collectivités de pérenniser ces emplois, encore moins d'en créer de nouveaux !
Dommages, les demandeurs d'emplois ne manquent pas ! Combien d'emplois aurait-on pu créer avec les 70 millions d'euros perdus dans les "paradis fiscaux" et qui se transforment en "enfers sociaux" pour les demandeurs d'emploi !

Edouard | 02 juillet 2009 à 10h47
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Comment devenir un ambassadeur du tri ???

Mes amis reconnaissent, d'être un peu un ayatollah du tri (le terme n'est pas forcemment flatteur) et que je les bassine sur le tri (et la récupération depuis plus de 30 ans

Soleil 78 | 09 juillet 2009 à 21h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager