En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Plan pesticides : le MDRGF regrette ''le manque de cohérence'' du gouvernement

Agroécologie  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
A l'occasion du deuxième comité d'orientation du plan pesticides ECOPHYTO 2018, le ministre de l'Agriculture a ordonné le 29 janvier le retrait avant le 1er février, de 30 substances considérées comme les plus préoccupantes et entrants dans la composition de plus de 1.500 préparations commerciales de produits phytosanitaires. S'agissant des stocks, les préparations ne seront plus autorisées à la distribution à compter du 30 avril 2008 et à l'utilisation par les agriculteurs à compter du 31 décembre 2008 à l'exception des préparations à base de Carbendazime, de Molinate et de Dinocap. La distribution des préparations contenant ces trois substances est maintenue jusqu'au 31 décembre 2008 et leur utilisation jusqu'au 31 décembre 2009.

Dans un communiqué, l'association MDRGF qui se félicite de l'annonce du retrait du marché des 30 substances, trouve positif un certain nombre de points mais regrette le manque de cohérence globale du gouvernement sur ce dossier. L'association avait déploré l'autorisation de l'insecticide Cruiser le 9 janvier. Le gouvernement annonce le retrait d'une première série de molécules dangereuses du marché et autorise dans le même temps l'insecticide Cruiser très dangereux pour les abeilles. Cette décision absurde trouble l'opinion publique qui ne comprend pas la cohérence de cette autorisation précipitée alors que par ailleurs des réductions de l'usage des pesticides sont à l'étude, déclare F. Veillerette, Président du MDRGF et représentant de l'Alliance pour la planète.

Selon le MDRGF, sur les 30 substances actives annoncées, 20* auraient déjà été retirées de l'Annexe I de la Directive européenne 91/414. Ce qui veut dire qu'elles ont ou vont très bientôt être interdites au niveau européen. Cela limite la portée de la mesure de retrait française, dénonce le MDRGF. L'association regrette que pour 3 de ces substances (carbendazime, molinate, dinocap) une prolongation d'utilisation ait été maintenue jusqu'au 31 décembre 2009. C'est un an de plus pendant lequel ces substances très dangereuses vont être utilisées et répandues dans notre environnement, déplore-t-elle.

Le plan pesticides ECOPHYTO 2018 concerne également l'élaboration d'un plan de réduction de 50% de l'usage des pesticides dans un délai de dix ans, si possible.
Selon le MDRGF, le Président du Comité Opérationnel du plan Ecophyto 2018 (COMOP), M. Paillotin, aurait annoncé que, pour évaluer la réduction de l'usage des pesticides, un indicateur prenant en compte les masses divisées par la dose standard d'emploi a été retenu par le COMOP comme l'indicateur de référence, complété par d'autres indicateurs complémentaires. Le MDRGF a indiqué qu'il appelait le Ministre de l'Agriculture à retenir cette proposition.


* Alachlore, aldicarbe, azinphos-methyl, azocyclotin, cadusaphos, carbofuran, chlorfenvinphos, dichlorvos, diuron, endosulfan, fenpropathrine, fenthion, methidathion, methomyl, oxydemedton-methyl, paraquat, parathion-methyl, terbufos, trifluraline, vonchlozoline.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager