En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Pollution de l'air : les douze plus grandes agglomérations françaises doivent accentuer leurs efforts

Transport  |    |  Dorothée Laperche  |  Actu-Environnement.com

« Même les agglomérations qui arrivent en tête de ce classement n'ont pas encore relevé le défi de la pollution de l'air et doivent, elles aussi, redoubler d'efforts », déplorent dans un rapport le Réseau action climat France, Greenpeace France et UNICEF France. Les associations ont réalisé le classement des douze plus grandes agglomérations françaises en fonction de leurs efforts pour lutter contre la pollution de l'air liée au trafic routier.

Leurs critères ? La mise en place de zones à faibles émissions (ZFE) et la sortie du diesel et de l'essence, les politiques pour réduire la place de la voiture, des aides financières pour changer de mode de transport ou de déplacement, le développement du vélo et des transports en commun, ou des mesures qui concernent la protection des enfants.

Parmi les agglomérations les plus vertueuses figurent Paris, Grenoble et Strasbourg. La capitale française se situe en bonne voie pour la plupart des critères sauf pour ce qui concerne sa politique vélo, notamment pour le stationnement, et la préservation des écoles de la pollution de l'air.

Les villes pour lesquelles les manques sont les plus conséquents sont Montpellier, Nice et, en queue de peloton, Marseille. Celle-ci est en retard sur tous les critères retenus par les associations sauf les aides financières à la transition, où elle affiche des résultats encore timides. « Si des efforts ont été réalisés pour la piétonisation, la création de nouvelles pistes cyclables et l'extension de son réseau de transports en commun, Marseille n'a pas comblé son retard vers l'abandon du tout-voiture », notent les associations.

Réactions2 réactions à cet article

 

L'année 2030 semble être une année importante, à partir de laquelle les impacts de la pollution/changement climatique vont se réaliser sur le littoral, mais aussi dans les villes traversées par les fleuves. ex. Nantes classée 5 ème ville, n'a pas fait sortir les vieilles voitures de la ville, Mais pire ! a fait rentrer des chaudières bois polluantes en ville, au bord de la Loire ! A l'horizon 2030, selon carte climate central il y aura (sous les effets hausse niveau de la mer + crue annuelle) -> http://jc25mercier.free.fr/chaudieres/docs/CHU.html qui pourraient bien classer Nantes 2030 sinistrée N°1 par inondations répétées de ses 2 chaufferies ERENA et réseau chaleur, nouveau CHU, ZAC des Isles, 3/4 de l'ile de Nantes inondables chaque année ! La fin du charbon en France en 2022 c'est plus que temps (soucis encore si 44-Cordemais veut son régime spécial à bois + charbon.. ), mais à l'échelle européenne il reste trop de centrales thermiques charbon outre Rhin, Pologne,. qui rendent les efforts presque vains ! Et rien n'a été fait pour limiter les trafics des transports maritimes commerciaux et de voyageurs, transports aériens, et les transports routiers. Des transports superflus : 3 ou 4 personnes dans des jets, 3/4 colis dans camion de livraison, des produits importés qui font le tour du monde alors que l'on a les ressources à coté... des détours d'avions, camions.. Le retrait des moteurs thermiques voiture n'est pas pertinent, ex. bloqué par la neige sur l'A1.

J Cl M 44 | 12 décembre 2019 à 10h40
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Bonjour,
la liste est un peu réductrice car si l'on parle d'agglomérations, Rennes n'est pas parmi les 12 et d'autres devraient y figurer ('Rouen et certaines des bassins miniers du Nord par exemple).
La liste pourrait être élargie à un panel plus significatif (Paris n'est pas toute l'agglomération même s'il s'agit de la ville-centre et de nombreuses agglomérations d'importance sont exclues comme Reims, Orléans, Angers, Le Havre...).
Bien cordialement
Xavier Lemarcis

lemarcix | 12 décembre 2019 à 10h50
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager