En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Naufrage du pétrolier Prestige : l'Espagne compte faire appel contre l'exemption de responsabilité civile

Risques  |    |  Philippe Collet Actu-Environnement.com

L'Espagne fera appel pour obtenir des compensations pour la marée noire provoquée par le naufrage en 2002 du Prestige au large de ses côtes nord-ouest, a annoncé lundi le ministre espagnol de la Justice Alberto Ruiz-Gallardon, rapporte l'AFP.

"Le gouvernement a décidé de faire appel, non contre la responsabilité pénale du capitaine du Prestige, mais contre l'exemption de responsabilité civile", a déclaré le ministre de la Justice à la presse, précisant que l'appel vise à insister sur la responsabilité civile de ceux qui sont à l'origine de la catastrophe.

Mercredi dernier, le tribunal supérieur de justice de Galice a acquitté les trois accusés dans le procès de la marée noire provoquée par le naufrage et n'a pas accordé de compensation pour les dégâts causés à l'environnement.

Réactions3 réactions à cet article

 

En 2013, il est totalement scandaleux de constater qu'un tribunal "supérieur" de justive puisse simplement acquitter les responsables de cette marée noire qui a pollué les plages sur des centaines de km [cela étant il est aussi possible que les vrais responsables ne soient pas ceux siégeant devant le tribunal] . Il est assez évident que non seulement les lobbies sont extrêmement puissants dans ce domaine. Au minimum une commission d'enquête "100% indépendante" (si une telle chose existe) devrait être crée pour examiner dans le détail les influences mises en place par certains groupes pour arriver à cet acquittement bien triste pour le devenir humain et les pollutions futures qui seront de ce fait dépénalisées.

arthur duchemin | 21 novembre 2013 à 09h20
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Je suis content d'apprendre que l'Espagne ne se laissera pas faire.
Il faut qu'en cas d'accident les responsables soient condamnés. Cela les fera réfléchir et peut être mettront-ils en place un suivis plus régulier de leurs équipements (navire) et de leurs équipages.
L'Espagne a en sa possession la facture de la marée noire. Nettoyage des plages, pertes d'activités, pertes de biodiversité... tout ça est chiffré ou chiffrable.
Les responsables doivent au minimum payer ces montants, les assurances sont faites pour ça.

Si cela ne se fait pas c'est vrai dire au pollueur "continuez votre buisness, on s'occupe du reste"

Terra | 21 novembre 2013 à 11h23
 
Signaler un contenu inapproprié
 

allez, tout espoir n'est pas perdu : il a fallu combien d'années et de procédures pour faire cracher les pétroliers après la catastrophe de l'Erika...

dmg | 21 novembre 2013 à 21h25
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager