Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Recyclage des pales d'éoliennes : « On a trouvé une nouvelle résine »

L'éolien souffre d'une mauvaise image. L'enfouissement des pales en fin de vie est souvent pointé par les détracteurs de cette énergie renouvelable. Les constructeurs ont réussi à les rendre recyclables dans leur quasi-totalité.

Interview vidéo  |  Energie  |    |  Baptiste Clarke  |  Actu-Environnement.com

Selon Frédéric Petit, directeur du développement des énergies renouvelables chez Siemens Gamesa, le problème du recyclage des pales d'éoliennes est résolu. À la base, il était compliqué de séparer la résine de la fibre de verre ou de carbone qui les composaient. Aujourd'hui, une nouvelle résine, qui présente les mêmes avantages que l'ancienne, permet un recyclage. Il suffirait de tremper les pales dans un bain acide chauffé pour séparer les deux composants. IIs seraient ensuite réutilisables pour fabriquer de nouveaux produits comme des coques de bateaux.

Il s'agit à l'heure actuelle de pales exclusivement utilisées dans l'éolien marin pour des raisons techniques, écouter l'interview vidéo. Ce projet d'éoliennes recyclables n'est plus seulement un concept. Six pales ont été produites et des contrats ont d'ores et déjà été signés avec des clients comme EDFEN ou WPD. Le surcoût de production par rapport à l'ancienne résine serait amoindri par la création de valeur pour les clients puisque « cela va créer plus d'adhésion au projet auprès de la population ».

Reste les pales des 8 000 éoliennes terrestres implantées pour le territoire français qui ne sont pas recyclables. Une des solutions serait de les broyer pour fabriquer du CSR, un combustible aux faibles débouchés à l'échelle nationale.

Réactions2 réactions à cet article

 

La fibre de carbone a ses limites, peu recyclable, puisqu'on doit recycler c'est qu'il y a usure.
Je pense qu'en super magnésium on serait partis pour 100 ans.
Quand au recyclage suffit de fondre et reparti pour encore 100 ans.

pemmore | 18 octobre 2021 à 22h22
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Qu'il y ait pression des détracteurs de l'éolien est une très bonne chose car cela a poussé la filière à améliorer son process industriel en réduisant son empreinte écologique à venir (pour les pales existantes HS, le problème reste entier, ce qui est regrettable car cela aurait du être anticipé). Au moins cette industrie démontre-t-elle qu'elle sait s'adapter en s'améliorant, qui plus est sur ses fonds propres.
Tout l'inverse du nucléaire, qui s'impose sans aucun débat public, coûte de plus en plus cher au contribuable et va laisser des centaines de milliers de tonnes (et je suis peut-être très en dessous de la réalité) de déchets plus ou moins hautement radioactifs, donc parfaitement ingérables, en héritage aux générations futures.

Pégase | 20 octobre 2021 à 09h40
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Baptiste Clarke

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Éolien-solaire : réussir la phase conception-construction de votre projet RES