En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Santé au travail : un dispositif d'accompagnement à la reprise pour les TPE-PME

Risques  |    |  Laurent Radisson  |  Actu-Environnement.com
Santé au travail : un dispositif d'accompagnement à la reprise pour les TPE-PME

Le ministère du Travail a lancé, le 19 mai, le dispositif « Objectif reprise » en vue de concilier les enjeux de santé au travail et d'efficacité d'organisation dans les entreprises et associations de droit privé de moins de 250 salariés.

« Le dispositif "Objectif reprise" doit permettre d'aider les TPE et PME, qui représentent près de 7 millions de salariés, et dont les services RH sont souvent modestes, à surmonter les difficultés provoquées par le risque épidémique. Il s'agit de mieux prendre en compte les enjeux liés aux conditions de travail et aux politiques de prévention-santé, afin de conforter la confiance des salariés et leur engagement dans la reprise », explique la ministre du Travail, Muriel Pénicaud.

Le dispositif, déployé en région via le réseau Anact-Aract en lien avec les Direccte, propose gratuitement trois modalités d'accompagnement. En premier lieu, un questionnaire en ligne permettant aux entreprises d'identifier leurs marges de progrès dans le cadre de la reprise du travail après le déconfinement. Ensuite, un accès à du conseil en ligne, par web-conférence, ou avec un expert des conditions de travail pour les entreprises de plus de onze salariés. Enfin, un accompagnement adapté associant le personnel pour les entreprises identifiées comme ayant le plus besoin d'être soutenues.

Ce soutien s'ajoute à d'autres dispositifs d'accompagnement mis en place par le ministère du Travail pour aider les entreprises à faire face à l'épidémie de Covid-19 : chômage partiel, fiches métiers et guides de branches, protocole de déconfinement. Depuis le 18 mai, l'Assurance Maladie - Risques professionnels propose également une subvention pour aider les TPE-PME de moins de 50 salariés à financer des équipements de protection contre le coronavirus.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager