En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'impact des transports sur l'environnement préoccupe les Européens

Transport  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com
À l'occasion du Salon Européen de la Mobilité, qui se tient à Paris du 10 au 12 juin 2008, TNS Sofres a réalisé une étude pour GIE Objectif Transport Public dans quatre pays européens (France, Royaume-Uni, Italie et Allemagne) sur la perception des transports publics urbains et la place accordée à l'environnement dans ce domaine au niveau national et européen.

Selon le sondage TNS Sofres publié le 11 juin, la majorité des Italiens, Français, Allemands et Britanniques estiment que l'impact des transports sur l'environnement figure parmi les dossiers importants de la prochaine présidence française de l'Union européenne qui démarre le 1er juillet.

47% des Britanniques qualifient le dossier de ''prioritaire'', contre 45% des Français, 41% des Italiens et 34% des Allemands. La réponse intermédiaire, à savoir ''importante mais pas prioritaire'' n'a que peu de succès au Royaume-Uni (26%) alors qu'elle avoisine les 50% dans les trois autres pays.

Si près de deux tiers des Britanniques (66%) et des Français (64%) estiment que les décisions publiques prises en matière de transport ont davantage pris en compte l'environnement au cours des cinq dernières années, ceci est le cas de 41% des Allemands et de seulement un quart des Italiens.

L'étude souligne également que 90% des Britanniques et des Allemands utilisent les transports publics urbains, ''ne serait-ce que de temps en temps''. Cette proportion descend à 81% pour les Français et à 77% pour les Italiens.

L'utilisation des transports semble davantage associée à la nécessité pour les Italiens, les Français et les Britanniques (respectivement 58%, 43% et 37% y associent le fait de prendre les transports publics urbains) quand les Allemands se montrent plus partagés sur la question : pour 30% d'entre eux, prendre les transports publics urbains est un choix, pour 29% une nécessité.

19% y associent même le plaisir, alors que cette proportion est bien moins élevée dans les autres pays (3% en Italie, 6% en France et 8% au Royaume-Uni).

Le sondage a été réalisé en France, Allemagne, Grande-Bretagne et Italie auprès d'échantillons nationaux de 1.000 personnes représentatifs de la population nationale âgée de 18 ans et plus, et interviewés par téléphone du 15 au 22 mai.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…