Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Reprise économique : la Commission européenne consulte sur une stratégie de finance durable

Gouvernance  |    |  Florence Roussel  |  Actu-Environnement.com

« Garantir une reprise économique durable et résiliente à la suite de l'épidémie de coronavirus ». Tel est l'objectif d'une consultation publique lancée par la Commission européenne le 8 avril. L'exécutif européen propose une nouvelle version de sa stratégie de finance durable à l'heure où les aides accordées aux entreprises dans le cadre de l'épidémie de Covid-19 font débat. « Nous luttons actuellement contre l'épidémie, mais nous ne devons pas perdre de vue nos objectifs à long terme en matière de durabilité, notamment en rendant l'Europe neutre sur le plan climatique à l'horizon 2050, explique Valdis Dombrovskis, vice-président exécutif chargé de l'économie. La création d'une économie plus durable et plus résiliente constituera un élément central de la phase de redressement. La nouvelle stratégie de financement durable sera essentielle pour mobiliser les capitaux indispensables », ajoute-il.

Cette consultation s'inscrit dans le Pacte vert pour l'Europe, mis à mal ces derniers temps par des prises de parole de représentants de la Pologne et de la République Thèque demandant sa suspension, pour se concentrer sur la lutte contre l'épidémie du Covid-19. À travers cette consultation, la Commission veut ainsi montrer que le processus n'est pas à l'arrêt.

Cette nouvelle stratégie s'appuiera sur des initiatives et des rapports antérieurs, tels que le plan d'action de la Commission de 2018 sur le financement de la croissance durable et les rapports du groupe d'experts techniques sur la finance durable (TEG). L'objectif de la Commission est de l'adopter au cours du second semestre de l'année 2020. La consultation sera ouverte jusqu'au 15 juillet 2020.

Réactions2 réactions à cet article

 

Il est en effet essentiel d'encourager l'UE a maintenir son cap d'un changement de paradigme économique avec le Pacte vert, certes loin d'être complètement satisfaisant mais mieux que ce que l'on a connu jusqu'alors.

Pégase | 09 avril 2020 à 17h56
 
Signaler un contenu inapproprié
 

C'est sur qu'il faudra revoir pas mal de choses, l'agriculture va repasser au premier plan, nous devons réussir à couvrir nos besoins alimentaires, c'est pas gagné avec la visée folle des anciens politiques des années 60 d'arriver à 100 millions d'habitants en immigrant sans doute la moîtié de l'Afrique francophone, la crise du pétrole nous a évité de jouer à 1 Français sur deux.
68 millions tout de même alors que l'équilibre années 50 était de 45, il faudra revoit toute la chaîne de production, récupérer des bonnes terres utilisées à des trucs stupides comme l'élevage des chevaux sauf de boucherie, terrains de loisirs inutilisés, campings ne servant plus, aérodromes à l'abandon etc, tout en laissant évidement les mauvaises terres pour les forêts, landes et autres propres à la survie des espèces sauvages en danger ou non, on ne peut évidement pas se passer de la chasse mais à eux de faire leur rôle de prédateurs en éradiquant les espèces invasives, ragondins, écureuils de Corée ou américains, chiens viverrins, chats harets etc. sinon retirer les droits de chasse.

pemmore | 10 avril 2020 à 10h17
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Logiciel en ligne pour la gestion du développement durable Quentic GmbH