En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le thon rouge pourrait disparaître d'ici 2012, selon le WWF

Biodiversité  |    |  Rachida BoughrietActu-Environnement.com
A la veille de l'ouverture le 15 avril, de la saison de la pêche au thon rouge, le WWF a alerté de la disparition d'ici 2012 des populations de thon rouge de Méditerranée, si les gestionnaires et les décideurs continuent d'ignorer les avertissements venant de la communauté scientifique.

Rappelons que le Conseil de l'UE a validé en décembre dernier des quotas de pêche de 12.046 tonnes pour l'ensemble de la flotte européenne pour 2009, contre 16.210 tonnes en 2008. Cette décision fait suite à l'attribution d'un TAC - total admissible de capture - de 22.000 tonnes, adopté en novembre dernier par la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l'Atlantique (CICTA).

Le thon rouge de Méditerranée est sur la pente fatale de l'effondrement, a déclaré dans un communiqué Sergi Tudela, responsable pêche au WWF Méditerranée qui a de nouveau demandé la fermeture immédiate de cette pêcherie.

Selon une étude de l'organisation environnementale, en 2007, la population de thons rouges en âge de se reproduire - les poissons âgés de 4 ans ou plus et d'un poids de plus de 35 kg- n'était plus qu'un quart de celle qu'elle était il y a 50 ans. Pendant ce temps, la taille des thons mature a diminué de plus de moitié depuis les années 1990, a ajouté le WWF.

Selon l'organisation, les stocks de thon rouge en Méditerranée ont diminué de 48% par rapport au début des années 1970. Le WWF dénonce une surpêche massive aggravées par les activités illégales, un manque de suivi et de contrôle des pêcheries et la mode des sushi.

La saison 2009 de la pêche au thon rouge doit fermer le 15 juin.

Réactions3 réactions à cet article

 
Le thon rouge du Pacifique ..

Le thon rouge du Pacifique est encore prolifique, mais pour combien de temps ?

A nous humains d'adapter notre consommation en fonction de la préminence de chaque espèce.

Par exemple, actuellement, vu la recrudescence des dégâts en forêt par les sangliers en France, il serait bienvenue d'augmenter notre consommation de pâté de sanglier que, soit dit en passant, je trouve succulent

Guillaume Besset | 19 avril 2009 à 23h55
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Une honte ..... Le Maire ne fait rien

L'Italie, pays pêcheur, devrait se prononcer officiellement ce week end en faveur de l'inscription du thon rouge à l'annexe 1 de la Cites, pour l'interdiction de la commercialisation internationale. Et la France? Bruno Le Maire défend toujours une pêche moribonde au mépris d'une espèce menacée.

manu | 29 janvier 2010 à 18h28
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Thon Rouge

On attend avec impatience l'interdiction de cette pêche.

Les pêcheurs vont encore râler comme d'habitude, mais si ils avaient bien gérer auparavant et ne pas regarder que le profit à cours terme, on n'aurait pas besoin de prendre de telle décision.

Vous voulez plein de fric rapidement et sans rien faire avec une retraite jeune: Faites une activité de décérébré: Footballeur et bouffez plein de thon rouge...

Alberto Gotti | 22 février 2010 à 13h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…