En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Réseau de chaleur, production d'électricité, GNV : focus sur la filière biogaz de décharge

Utiliser les déchets enfouis pour se chauffer, s'éclairer ou faire rouler une voiture : c'est possible… en tout cas après récupération et valorisation du biogaz issue de la fraction organique. Exemple à Claye-Souilly (77) sur un site de stockage de déchets non dangereux géré par une filiale de Veolia Propreté.

Reportage vidéo  |  Déchets  |    |  Baptiste Clarke Actu-Environnement.com

Réactions6 réactions à cet article

 
Mensonge

Le "biogaz" issue des "centres d'enfouissement de déchets" n'est évidemment pas une énergie renouvelable. D'une part le méthane des déchets est relâché en quantité finie -- pas comme le vent, le soleil ou la force des vagues. De plus, les déchets ont bien dû être "fabriqués", aux dernières nouvelles ils ne poussent pas sur les arbres...

Donc l'utilisation du "biogaz" issue de déchets ménagers n'est évidemment pas neutre, il ne s'agit pas du tout d'un cycle ou d'une "boucle".

C'est bien sûr un moindre mal d'utiliser ce méthane que de le bruler en torchère, ou pire le laisser s'échapper...

Colibri | 20 janvier 2010 à 14h14
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Mensonge

Le biogaz est issu de la dégradation de la biomasse contenu dans les déchets et est de ce point de vue une énergie renouvelable.
Sur la boucle avouez que symboliquement le fait de faire le plien d'une benne de collecte des ordures ménagères avec du carburant issu de la biodégradation des déchets est plutôt intéressant...

Mateomax | 20 janvier 2010 à 19h10
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Réseau de chaleur, production d’électricité, GNV :

Je pense que c'est un moindre mal par rapport a des torchères ou laisser échapper le méthane sur des décharges existantes, mais créer des décharges dans ce but c'est une aberration. Il y a d'autres procédés beaucoup plus performants pour récupérer les matières premières, organiques et surtout l'énergie!
N'oublions pas la priorité du recyclage, la valorisation matière et organique!
La valorisation énergétique et surtout l'enfouissement sont réservés aux ultimes!
Des pays comme l'allemegne ont un taux d'enfouissement de 1%, la Belgique 4%............
On a encore beaucoup de progrès a faire!

René | 21 janvier 2010 à 21h41
 
Signaler un contenu inapproprié
 
on fonctionne à l'envers

Cher Mateomax,

Quel cynisme que de jouer ainsi sur les mots.
La biomasse est renouvelable certes mais dans le cas de la biomasse contenue dans les déchets, son utilisation est renouvelable "grâce" à nos comportements : aucune gestion de nos déchets organiques en amont !!! et c'est bien là le problème.
Arrêtons de faire croire que nos déchets sont des ressources. La moindre des choses est de les valoriser mais avant tout, limitons les !!!!

patlarage | 24 janvier 2010 à 10h29
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:on fonctionne à l'envers

Exactement !!
Ca me fout les jetons moi ce petit reportage. On a l'impression que "tout le monde il es t beau et il est gentil" avec la belle boucle bouclée.

Merci pour ce reportage qui fait une belle pub de veolia à moindre frais. C'est vraiment tout benef pour eux de surfer sur la vague de l'écologie et du respect de l'environnement. T'imagines une usine comme ça subventionnée un max pour réussir le pari fou de produire de l'énergie avec des déchets qui nous em...

Je suis tout à fait d'accord avec toi, les choix de résolution de ce (et des autres d'ailleurs) est curatif plutôt que préventif.
Normal je dirais, c'est moins contraignant et plus lucratif !! Et oui il ne faut pas ce leurrer, c'est tjs une histoire de gros sous !!

The bird | 25 janvier 2010 à 12h29
 
Signaler un contenu inapproprié
 
nos ancètres manquaient de bon sens.

Fabriquer des choses inutiles puis sans les trier les brûler dans un incinérateur ou les enfouir même en récupérant le bio gaz, c'est idiot. Il faut diminuer les tonnages de déchets et recycler au maximum.
On préfère, comme à Metz, chauffer les logements sociaux en brûlant des ordures plutôt que de les isoler. Les générations futures n'auront qu'à en faire autant.
Pourquoi nos grand-pères n'ont pas pensé à fabriquer des meubles pour après les brûler et se chauffer?
C'est pourtant ce que nous faisons et en plus nous détruisons la planète.

Air Vigilance | 27 janvier 2010 à 12h33
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Baptiste Clarke

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager