Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Un centre de tri dernier cri avec intelligence artificielle

Bordeaux Métropole a investi dans un centre de tri ultraperformant. Son espoir : obtenir ainsi des résultats conséquents pour réduire les déchets ménagers de son territoire. Reportage vidéo.

Reportage vidéo  |  Déchets  |    |  B. Clarke

La métropole de Bordeaux a investi 35,5 millions d'euros, avec le soutien de l'Ademe et de Citéo qui ont apporté chacun 1,1 million d'euros, pour agrandir et moderniser son centre de tri des déchets. Un centre de 5 500 m2 équipé de machines ultraperfectionnées, en particulier de quatorze trieuses optiques fournies par Pellenc ST et de trois robots trieurs installés par Machinex et équipés de l'intelligence artificielle. Voir le reportage vidéo.

Ces robots, qui présentent une vraie innovation technologique, sont installés à plusieurs endroits pour effectuer le contrôle qualité. C'est-à-dire qu'ils vérifient le process de tri en fin de ligne et l'affine. Une caméra analyse les déchets et un bras articulé équipé d'une ventouse est capable de séparer un élément par seconde. L'intelligence artificielle offre un apprentissage permanent, une reconnaissance des sortes de déchets et peut s'adapter à tous les nouveaux produits mis sur le marché. Pour finir, ces robots offrent la possibilité de trier quelques pourcentages de déchets en plus et de gagner en qualité de tri. Les balles vont désormais atteindre près de 97 % de pureté matière.

Hausse des volumes de déchets à trier

Mais rien ne vaut la main et l'œil humains pour un contrôle qualité optimal. Le centre emploie 18 opérateurs en cabine. Comparé au process avant la mise en service de la nouvelle chaîne de tri, la productivité a largement augmenté, selon Thierry Gérard, le directeur du site géré par Valbom : « Avant, on traitait 11 tonnes par heure. En 2023, avec le même effectif, on en traite 17. »

Ce nouveau centre de tri répond aussi à un afflux de déchets supplémentaires, car depuis début 2023 la métropole de Bordeaux a procédé à la simplification du geste de tri. Dès lors, tous les déchets d'emballages ménagers peuvent finir dans la poubelle de tri. L'idée est de faciliter le geste de tri et donc d'augmenter globalement les quantités de déchets à recycler récupérées. Et ça marche : selon Citéo, en 2023, 3 kg supplémentaires ont été recyclés par habitant.

Toutefois, si la demande en matières recyclées est forte pour les plastiques en PET clair (les bouteilles d'eau), en PEHD (flacons de détergents ou d'hygiène), le verre, le métal ou le papier-carton, ce n'est pas encore le cas pour les autres résines plastiques comme le PET des barquettes, le PET opaque, le PP (polypropylène) et le PS (polystyrène des pots de yaourts). Les filières de recyclage pour ces résines sont en développement.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Baptiste Clarke

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]