En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Agrocarburants : les parlementaires européens reculent

Energie  |    |  Florence Roussel Actu-Environnement.com
La commission parlementaire Environnement du Parlement européen s'est prononcée lundi pour la fixation d'un objectif d'au moins 4 % de sources renouvelables dans les carburants utilisés pour le transport routier d'ici 2015. Selon Euractiv, au moins 20 % de cet objectif doit provenir de l'utilisation d'électricité ou d'hydrogène issus de sources renouvelables, de biogaz ou de carburants provenant de la biomasse ligno-cellulosique et d'algues. Par conséquent, cet objectif serait plus faible que l'objectif de 5,75% fixé à l'origine pour 2010 par la directive européenne de 2003 visant à promouvoir l'utilisation des agrocarburants.

Même si cette commission ne décide pas à elle seule de la politique européenne, elle témoigne des doutes qui émergent quant à l'intérêt des agrocarburants et fait échos aux récentes déclarations des ministres européens de l'énergie lors du dernier Conseil informel.

Les associations de protection de l'environnement comme les Amis de la Terre par exemple se sont félicités de ce vote : nous assistons à un retournement très rapide de l'opinion à propos des agrocarburants, les hommes politiques réalisent enfin qu'utiliser de la nourriture pour alimenter des voitures est une catastrophe sociale et écologique, estime Sébastien Godinot, coordinateur des campagnes aux Amis de la Terre.
Le reflux sur les agrocarburants a commencé, affirme de son côté Jérome Frignet, chargé de mission agrocarburants pour Greenpeace France. Mais ce vote de la commission Environnement n'est qu'une première étape… À l'instar du Royaume-Uni, Les Etats membres, doivent à leur tour, revenir sur les objectifs d'incorporation et revoir leurs politiques de soutien aux filières agrocarburants, ajoute-t-il.

Réactions3 réactions à cet article

 
agrpcarburant

Nous avons enfin les moyens d'éliminer ce pétrole qui nous a pollué pendant des décennies, et bien non, l'humanité se débrouille pour opter pour une solution dont les conséquences sont pire, alors que l'on sait faire fonctionner des moteurs à eau et à air comprimé... jusqu'où ira la bêtise humaine ?

divingcat | 10 juillet 2008 à 07h57
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:agrpcarburant

Es tu sur que les moteurs à eau existent ? finalement a pars les centrales hydroélectriques je ne sais pas ce qu'est un moteur a eau ...
pour l'air comprimé, ce n'est pas une énergie, mais un vecteur, comme l'hydrogène ou l'électricité : on ne les trouves pas tels quels dans la nature. Dons si l'ai comprimé est fabriqué a partir de gaz, fioul ou charbon(plus de la moitié de l'électricité mondiale est "faite" avec du charbon) le bilan sera encore pire qu'actuellement ...

StephG | 11 juillet 2008 à 10h18
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:agrpcarburant

Tout à fait d’accord, le problème à ce jour est que nous n’avons rien pour remplacer le pétrole.
L’électricité on ne sait pas la stocker de manière efficace, des solutions sont probablement possibles, mais actuellement rien ne tient la route.
Notre seule alternative c’est d’arrêter de gaspiller le pétrole.
Si nous avions réagit intelligemment lors des premiers chocs pétrolier nous ne serions pas dans cette impasse.

MB | 12 août 2008 à 11h55
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager