En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'AIE appelle à développer rapidement le captage et le stockage du C02

Energie  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a lancé hier à Paris, à l'occasion de la publication d'une étude, un appel urgent pour le développement rapide des technologies de captage et de stockage du CO2.

Seuls 4 projets de capture et séquestration du carbone (CCS) existent dans le monde, et aucun d'entre eux ne capture le carbone émis par une centrale au charbon, souligne l'étude ''Captage et stockage de CO2: une option-clé de la réduction du carbone''. La technologie CCS est l'une des solutions les plus prometteuses pour réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) responsables du réchauffement climatique, a souligné Nobuo Tanaka, directeur exécutif de l'AIE. Les émissions de CO2 vont augmenter de 130% d'ici 2050 si de nouvelles politiques de l'énergie ne sont pas mises en place, a-t-il ajouté.

Selon l'AIE, le CCS pourrait contribuer à un cinquième des réductions d'émissions de GES nécessaires pour diminuer de moitié les émissions mondiales en 2050, et ce à un coût raisonnable. Le CCS est donc essentiel à la réalisation d'une profonde réduction des émissions, a commenté M. Tanaka.

Lors du sommet de Hokkaido en 2008, les pays du G8 ont annoncé que 20 projets de démonstration de CCS à grande échelle devraient être lancés d'ici 2010, pour un déploiement commercial d'ici 2020. Le G8 avait chargé l'AIE d'évaluer les progrès réalisés pour la mise en œuvre des projets. Mais l'étude de l'Agence montre que les niveaux actuels d'investissements sont loin de ceux attendus pour ces objectifs alors que 20 milliards de dollars américains seraient nécessaires à court terme pour la phase de démonstration. L'étude souligne également que la technologie de CCS est mal comprise par le grand public et qu'aucun des pays, qui ont mis en place cette technologie, n'a terminé la mise au point du cadre légal et réglementaire.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager