En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'Agence de l'eau Adour-Garonne propose un soutien à la sécurisation sanitaire de l'eau

Eau  |    |  Dorothée Laperche  |  Actu-Environnement.com

L'Agence de l'eau Adour-Garonne poursuit le plan de soutien au secteur de l'eau pour faire face aux conséquences de la crise sanitaire de la Covid-19. Après les mesures pour accélérer les paiements ou des aides à l'hygiénisation des boues, elle se penche désormais sur des incitations à la sécurisation sanitaire de l'eau et à l'adaptation au changement climatique. Son conseil d'administration vient de valider cette seconde série de soutiens. L'agence prévoit des bonifications des taux d'aide de 20 % ainsi qu'un assouplissement des conditions d'éligibilité.

L'enveloppe s'élève à 42 millions pour le bassin Adour-Garonne. Ces aides pourront être mobilisées jusqu'au 31 octobre 2020. Ce soutien s'inscrit dans le plan voulu par les comités de bassin pour accompagner la relance du secteur de l'eau. Bercy vient en effet de donner son aval pour que les agences de l'eau puissent décaisser de leurs fonds propres 500 millions d'euros au total.

36 M€ pour la sécurisation sanitaire de l'eau

Concernant la sécurisation sanitaire de l'eau, cette part du plan disposera de 36 M€. Les actions privilégiées concerneront le financement de la réduction des pollutions domestiques et industrielles, les travaux de restructuration en eau potable, l'accélération du renouvellement des canalisations d'eau potable et la réhabilitation des réservoirs d'eau potable ou leur création. « L'été 2019 a fait apparaître plus de 66 points de rupture d'alimentation en eau potable sur le bassin Adour-Garonne, pointe l'agence de l'eau. De plus, 500 stations d'épuration ont encore un impact sur la qualité des rivières ».

L'agence de l'eau souhaite également soutenir l'adaptation au changement climatique à travers des actions d'économies d'eau, de meilleure gestion de l'eau et de renaturation des cours d'eau. Elle consacrera pour cela une enveloppe de 6 M€.

L'agence prévoit également de mobiliser des prêts avec une maturité longue, mis en place lors des assises de l'eau, les Aquaprêts. L'objectif : « compléter les plans de financement des projets et diminuer les coûts d'investissement des porteurs de projets afin d'offrir un financement à 100 %, sans impact sur le prix de l'eau ».

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager