Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

L'Ademe s'intéresse à la transition écologique des entrepôts logistiques

Transport  |    |  N. Gorbatko
L'Ademe s'intéresse à la transition écologique des entrepôts logistiques

Si la logistique fournit 2 millions d'emplois et génère 200 milliards d'euros de chiffre d'affaires en France, elle contribue aussi à plus de 10 % des émissions de gaz à effet de serre (GES) du pays. Bruit, étalement urbain, artificialisation des sols, consommation de ressources liées aux emballages… Cette activité est également à l'origine de nuisances, notamment en milieu urbain. Enfin, outre son éloignement continu des centres-villes, elle est en forte croissance en raison de l'augmentation du commerce en ligne et de l'éclatement des flux. Parallèlement, elle doit se décarboner et obéir aux objectifs de zéro artificialisation nette.

D'où le lancement, lundi 20 février, par l'Agence de la transition écologique (Ademe) d'un appel à projets (1) « Entrepôts ». Son objectif, au-delà des questions de verdissement des flottes ou de report modal, est d'aider le secteur à mieux appréhender la pertinence de nouvelles formes d'entrepôts et de nouveaux usages logistiques, en termes de transition écologique, via le financement d'études et d'analyses sur leurs impacts environnementaux, sociaux et économiques.

Cet appel à projets s'adresse prioritairement à des consortiums d'acteurs (exploitants, propriétaires de foncier, collectivités, etc.) pour des projets d'entrepôts spécifiques ou à l'échelle de territoires définis. Toutes les tendances peuvent être concernées : hubs mobiles, micro-hubs, entrepôts distribués, entrepôts multimodaux, espaces logistiques urbains... Les études pourront aussi s'intéresser à des thématiques telles que la mutualisation des activités, leur mixité fonctionnelle, leur gouvernance, le regroupement ou l'éclatement des entrepôts sur le territoire, l'importance des données, l'automatisation ou encore les trajets domicile-entrepôt des salariés et la consommation des ressources.

Plus récemment, les entrepôts ont par ailleurs commencé à jouer un rôle dans la production d'énergie, avec l'installation de panneaux photovoltaïques sur leurs toits notamment, éventuellement couplés avec l'avitaillement des véhicules. Cet appel à projets inclut donc une partie appel à manifestation d'intérêt sur les volets énergie (solaire, géothermie, biomasse, hydrogène...), au-delà des réglementations en vigueur, et friches (pollution des sols et des eaux souterraines, par exemple). Date de clôture : 31 mai 2023.

1. Candidatez au projet
https://agirpourlatransition.ademe.fr/entreprises/aides-financieres/20230213/appel-a-projets-entrepots

RéactionsAucune réaction à cet article

Réagissez ou posez une question au journaliste Nadia Gorbatko

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
Tous les champs sont obligatoires

Partager

Accompagne de votre démarche Économie circulaire et RSE Eurofins Environnement France