En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le prix de l'électricité pourrait augmenter de 30% d'ici à 2016

Energie  |    |  Philippe Collet Actu-Environnement.com

Le prix de l'électricité en France pourrait augmenter de l'ordre de 30% d'ici à 2016 si la réglementation existante était appliquée sans modification, a estimé mardi 17 janvier 2012 Philippe de Ladoucette, président de la Commission de régulation de l'énergie (CRE). Ces propos, rapportés par l'AFP, ont été tenus à l'occasion du colloque Club Energie & Développement durable organisé par le député François-Michel Gonnot (UMP, Oise).

Quatre facteurs de hausse

"Si l'on cumule [tous les facteurs d'augmentation], vous avez une évolution du prix de l'électricité tout compris de l'ordre de 30% d'ici 2016 si on applique sans la changer la législation actuelle, par rapport au prix de marché de 2012", a indiqué François-Michel Gonnot.

Cette estimation tient compte de trois facteurs de hausse : un doublement d'ici 2016 de la Contribution au service public de l'électricité (CSPE) couvrant notamment le surcoût de l'électricité produite à partir des énergies renouvelables, une progression égale à l'inflation du prix d'Accès régulé au nucléaire historique (Arenh), le tarif auquel EDF revend une partie de son électricité nucléaire à ses concurrents, une hausse de 2% hors inflation du Tarif d'utilisation des réseaux publics (Turpe), c'est-à-dire du tarif d'acheminement de l'électricité, et enfin une inflation d'environ 2% par an.

Réactions2 réactions à cet article

 

la boucle est bouclée, on pousse les consommateurs à se chauffer à l'électricité parce que "c'est pas cher" et ensuite on augmente les tarifs parce qu'on peut pas faire autrement, et on est censé gober tout de long en large.A noter qu'on nous a déjà fait le coup avec les voitures diesels.Pendant ce temps là les ouvriers, pour ceux qui ont encore un travail, restent avec leurs salaires de misère parce qu'on peut pas faire autrement.Cette politique aux dés pipés qui gave une frange de la population et laisse crever l'autre nous emmène directement dans les bras d'un parti encore plus à droite.Qui n'en doutons pas finira le travail par le bas.

technocrate137 | 18 janvier 2012 à 12h51
 
Signaler un contenu inapproprié
 

si il est annoncé déja 30 % ça sera trés certainement 50 % ...bon ça c'est un fait ...les causes : certainement la sécurisation des parcs nucléaires mais aussi surtout les mauvais choix en terme d'ENR je cite particulièrement l'éolien terrestre et offshore . d'une c'est trés cher surtout pour le offshore , de deux c'est intermittent et aléatoire d'où le besoin de construire de nouvelles centrale thermiques qui soit dit en passant vont émettre beaucoup de co2 ....l'éolien c'est un luxe dont le rapport puissance / production réelle est trés mauvais ...donc trés cher. de plus pour les parcs offshores il va falloir construire de lignes a trés trés haute tension ( 1 millions de volt ) pour évacuer l'électricité quand le vent sera a son optimal ...pas contre sans vent , vent faible ou trop de vent ces investissements ne serviront a rien ...donc trés cher . tout ça c'est comme acheter un gros 4x4 hybride pour rouler quelques heures par jour dans paris ! évidemment il faudra bien payer ces erreurs de gestion et environnementales .
pire ....les prix devraient devenir modulables ...avec des hausses encore plus fortes au moment des pics des consommation et ou absence de vent en hivers ...comme a la bourse ! les soirées hivernales vont devenir glaciales ...

viking 53 | 19 janvier 2012 à 08h11
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…