En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le bonus pour l'achat d'un vélo à assistance électrique sera supprimé en 2018

Transport  |    |  Rachida BoughrietActu-Environnement.com
Le bonus pour l'achat d'un vélo à assistance électrique sera supprimé en 2018

Sur RTL, le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin a annoncé ce jeudi 28 septembre, que le bonus pour l'achat d'un vélo à assistance électrique (VAE), entré en vigueur en février 2017, sera supprimé à partir du 1er février 2018. "Nous avons considéré que ce n'était pas à l'Etat de continuer à subventionner le vélo électrique, dans la mesure où quand il l'avait fait, les collectivités locales ne le faisaient pas. Maintenant, beaucoup de collectivités locales le font", a justifié le ministre. Gérald Darmanin a précisé que Nicolas Hulot, le ministre de la Transition écologique, devait travailler avec les collectivités locales pour la création d'aides particulières.

Cette aide, pouvant aller jusqu'à 200 euros, est attribuée aux acquéreurs (particuliers, entreprises et administrations de l'Etat), avant le 31 janvier 2018, d'un vélo à assistance électrique neuf qui n'utilise pas de batterie au plomb. Le bonus "aura permis de financer près de 250.000 vélos", a précisé, à l'AFP, le ministère de la Transition écologique, estimant que la "filière a démarré grâce à cette impulsion".

La Fédération française des usagers de la bicyclette (FUB), qui se félicitait du lancement de ce bonus, espérait, en février dernier, qu'il soit "prochainement élargi à d'autres usages utilitaires tels que les vélos cargo et pliants". Le 21 septembre 2017, le syndicat Union sport et cycle appelait aussi, dans un communiqué, à "pérenniser" cette mesure dans le projet de loi de finances pour 2018. "Le maintien de la prime pour l'achat d'un vélo à assistance électrique est un puissant levier au service de la mobilité du quotidien, décarbonée, active donc bonne pour la santé, créatrice d'emplois dans les territoires. Elle s'inscrit parfaitement dans les objectifs du gouvernement pour une transition vers une mobilité propre qui flèche 12,5% de part modale vélo en 2030", souligne l'Union sport et cycle.

"30 VAE vs 1 voiture électrique"

L'arrêt de la prime pour l'achat d'un VAE "est un contre-signal désastreux (…) dans le contexte de démarrage des Assises de la mobilité", dénonce également Pierre Serne, président du Club des villes et territoires cyclables, dans un communiqué. Et de s'interroger : "Les conclusions des Assises seraient-elles, dès lors, déjà écrites ?". "Avec une prime pour l'achat d'une voiture électrique, on finance la prime pour 30 vélos à assistance électrique. Mais c'est sur le maintien de l'aide à l'achat de ce dernier qu'il était manifestement urgent que le gouvernement cogne. L'enjeu n'est donc manifestement pas les économies réalisées", ajoute M. Serne.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…