En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Été 2007 : Borloo explique que ''l'adaptation'' au changement climatique est nécessaire

Gouvernance  |    |  Actu-Environnement.com
Jean-Louis Borloo, Ministre d'État, Ministre de l'Écologie, du Développement et de l'Aménagement durables, a visité hier le centre de calcul (supercalculateur) et le centre de prévision de Météo France à Toulouse, après une réunion de travail avec experts et chercheurs sur les conditions climatiques de l'été 2007 et sur la problématique du dérèglement climatique. À cette occasion Jean-Louis Borloo a ''salué'' le travail des équipes de Météo France et de toute la communauté scientifique Française : Pour lutter contre le dérèglement climatique, il est essentiel de disposer d'un diagnostic le plus précis et le plus fiable possible, a-t-il déclaré.
Lors de la réunion, ont été présentées, au ministre, les données d'observation qui montrent un réchauffement de la planète d'environ 0,75°C au cours des cent dernières années. En France, le réchauffement est d'environ 1°C sur le dernier siècle et s'accélère sur les trente dernières années. Selon le dernier rapport technique publié début 2007 du Groupe Intergouvernemental d'experts sur l'Evolution du Climat (GIEC), le changement climatique ''est désormais sans équivoque'' et ''très vraisemblablement dû à l'augmentation des gaz à effet de serre d'origine anthropique (la concentration de CO2 dans l'atmosphère a augmenté d'environ 30% depuis le début de l'ère industrielle)'', ont expliqué les chercheurs. La température moyenne de la planète pourrait se réchauffer de 1,1°C à 6,4°C à l'horizon 2100 (par rapport aux valeurs observées durant la période 1980-1999). Des simulations montrent que la France devrait continuer à se réchauffer avec une augmentation des précipitations en hiver, surtout dans la moitié Nord, et une diminution en été et une accentuation de certains phénomènes extrêmes tels que des pluies intenses en hiver, des vagues de chaleur et sécheresses estivales plus intenses.
Mais face à une possible incompréhension du grand public, le Ministère de l'écologie précise que l'été 2007 particulièrement médiocre en France ne remet pas en cause ces éléments. D'abord parce qu'on continuera à connaître une variabilité du climat, avec des variations importantes d'une année à l'autre, ensuite car cette situation ne concerne qu'une frange Nord-Ouest de l'Europe, le Sud-Est de l'Europe ayant au contraire connu une sécheresse très sévère jusqu'en juillet et deux épisodes de canicule exceptionnels, explique le Ministère. Il est indispensable de se préparer aux conséquences du changement climatique qui va se poursuivre en s'adaptant aux phénomènes extrêmes (canicules, inondations) par l'action publique en matière de prévention et de gestion des risques, la gestion de l'eau avec un accroissement vraisemblable des phénomènes de sécheresse au sud, et une politique d'aménagement, a déclaré le Ministère. Réduire nos émissions de gaz à effet de serre est notre devoir, a annoncé hier le ministre d'état évoquant le Grenelle de l' Environnement qui selon lui doit être l'occasion d'en jeter les bases.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager