En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Jean-Louis Borloo promet une loi sur les OGM

Alors que la situation concernant les OGM n'a peut-être jamais été aussi tendue, Jean-Louis Borloo a déclaré qu'une loi sur les OGM serait élaborée à l'issue du Grenelle de l'environnement prévu en octobre.

Agroécologie  |    |  Carine Seghier Actu-Environnement.com
   
Jean-Louis Borloo promet une loi sur les OGM
   
Interrogé sur RTL, jeudi 23 août, le ministre de l'Ecologie, du Développement et de l'Aménagement durable, Jean-Louis Borloo a promis qu'une loi sur les organismes génétiquement modifiés serait élaborée à l'issue du Grenelle de l'environnement prévu en octobre. Oui, on va faire une loi, a-t-il indiqué sur RTL, interrogé sur les OGM notamment. On est dans une situation qui est complètement hypocrite en France, on n'a pas osé faire de loi pour transcrire la directive européenne, on a fait un décret. On va faire une loi, a-t-il dit tout en ajoutant que de toute façon, l'Europe va réévaluer sa politique sur les OGM dans un an.

Le n° 2 du gouvernement a confirmé cette information lors d'une visite au centre de prévisions et au centre national de recherche en météorologique de Météo-France à Toulouse. Il y aura une loi française, une clarification de tout à l'issue du 'Grenelle' prévu en octobre, a-t-il assuré.

Rappelons que la transposition de la directive européenne relative aux essais en champs et aux cultures commerciales d'OGM avait été effectuée par décret en mars dernier. Une méthode fortement décriée par les associations écologistes !

Le texte vise à encadrer les cultures et les essais d'OGM et réglemente les cultures d'OGM commerciales et expérimentales. Menacée d'amendes et régulièrement rappelée à l'ordre par la commission européenne, la France était en effet dans l'obligation de transposer cette directive. La Commission européenne avait à l'époque demandé à la mi-décembre à la Cour de Justice d'infliger à la France une amende de 38 millions d'euros plus une astreinte journalière de plus de 360.000 euros pour violation de la législation européenne.
Initialement, le gouvernement avait choisi de faire examiner le projet de loi selon une procédure d'urgence ne prévoyant qu'une lecture par chambre (Sénat puis Assemblée nationale). Mais finalement, et même après avoir été adopté en première lecture le 26 mars 2006 par le Sénat, le texte n'avait pas été soumis à l'Assemblée Nationale, mais validé par décret.

Depuis, la situation sur le sujet est plus que tendue à l'image des actions des faucheurs volontaires en réaction à l'annonce publique par le Gouvernement des 21.000 ha de maïs OGM en France en 2007 destinés à l'alimentation animale. Plusieurs centaines de militants avaient manifesté début août et avaient procédé à des arrachages symboliques de plants de maïs OGM pour demander la mise en place d'un moratoire sur la culture en plein champ des organismes génétiquement modifiés. La FNSEA avait alors demandé que le gouvernement prenne ses responsabilités sur ce dossier des OGM et fasse respecter la légalité. Le semencier américain Monsanto a quant à lui porté plainte il y'a deux jours, contre les auteurs de l'arrachage d'une de ses parcelles de maïs transgénique le 18 août dernier en Eure-et-Loir. Selon la société, au-delà du préjudice moral pour les employés qui travaillaient sur ces essais et du retard que ce nouvel acte de violence aveugle fait prendre à la recherche française en biotechnologies végétales, le dommage économique est estimé à 50.000 euros. Inversement le Collectif des faucheurs volontaires qui a présenté son action comme un acte de désobéissance civile non-violent, réclame un moratoire immédiat sur la culture OGM comme préalable à la tenue du Grenelle de l'environnement.

Du côté de France nature environnement (FNE), on espère que la réunion du groupe spécial OGM du Grenelle qui se réunira le 10 septembre permettra une sortie de crise. La Fédération souhaite que tous les acteurs du dossier OGM (écologistes, agriculteurs pro ou anti-OGM, faucheurs volontaires, parlementaires…) soient présents autour de la table pour trouver un accord et demande le retrait du projet de loi déposé au Sénat en mars 2006, l'abrogation des décrets et arrêtés publiés en mars 2007 et la rédaction d'un projet de loi fondé sur le principe de précaution.

Concernant le Grenelle de l'environnement, Jean-Louis Borloo a soutenu qu'il n'y aurait aucun tabou lors de ce grand débat démocratique. Rappelons que les six groupes thématiques* se sont mis au travail mi-juillet et qu'ils doivent rendre leurs préconisations en vue d'un rapport de synthèse les 22 ou 23 septembre. Six réunions régionales et un débat sans vote devraient ensuite avoir lieu à l'Assemblée nationale et au Sénat sur les différentes propositions. Le public pourra en outre s'exprimer via Internet. Une réunion finale aura lieu fin octobre ouvrant soit sur un processus législatif sur certains sujets, soit sur la mise en place de quinze ou vingt programmes opérationnels.


* Les thèmes des six groupes de travail sont les suivants : lutter contre les changements climatiques et maîtriser l'énergie, préserver la biodiversité et les ressources naturelles, instaurer un environnement respectueux de la santé, adopter des modes de production et de consommation durables (agriculture, pêche, agroalimentaire, distribution, forêt et usage durable des territoires), construire une démocratie écologique (institutions et gouvernance), promouvoir des modes de développement écologiques favorable à la compétitivité et à l'emploi.

Réactions36 réactions à cet article

 
prendre des assurances

Avant de rédiger un projet de loi, nos gouvernants pourraient peut-être s'assurer auprès de Monsanto que les gènes de la plante n'ont pas reçu d'autres rayonnements que ceux du soleil.
D'autre part, puisqu'on ne maîtrise pas apparemment les mode de contamination des cultures OGM, est-on sûr que les rats soumis à expérimentation n'ont pas en réalité mangé pendant quatre-vingt-dix jours deux maïs identiques ?

pierre | 23 août 2007 à 22h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Les risques continuent

"Pour un dévelopement ecologique favorable à l'emploi et au développement" sera rapidement lu par nos dirigenants "pour un développement favorable à l'emploi et au développement" et comme d'habitude la partie écologique sera occultée.
Les étude en plein champs ne visent qu'une chose, forcer toutes les cultures à se classer "Contient des OGM".

Anonyme | 24 août 2007 à 08h13
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Pourquoi tant d'hypocrisie!

Où est l'hypocrisie réelle? N'est ce pas le refus de prendre en considération le bien commun des populations qui imposerait un moratoire complet sur les cultures trangéniques, au nom du principe de précaution? On a attendu combien de temps pour admettre que l'amiante, et les pesticides posent de graves problèmes de santé publique? Plus de 40 ans, va-t-on recommencer à nous mentir sans vergogne?
les OGM ne sont utiles qu'aux multinationales dont ils engraissent le portefeuille, alors Stop. L'agriculture propre est capable de nourrir tous les humains, encore faudrait-il lui permettre de vivre et de se développer.:

riki | 27 août 2007 à 15h13
 
Signaler un contenu inapproprié
 
les OGM

Il est vraiment dommage que le gouvernement n'ai pas encore agit.

Une étude montre que les OGM modifient l'ADN et favorisent les cancers.

Les cultivateurs ont été obligés de mettre encore plus de pesticides et le rendement des cultures n'est pas meilleur.

Ces cultures menacent les cultures biologiques.

Anonyme | 30 août 2007 à 09h42
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:les OGM

Il me semble élémentaire de commencer par utiliser le Protocole de Carthagène sur la biosécurité comme base de toute initiative sur les OGM. C'est untexte équilibré , qui a été l'objet d'un consensus international et qui prémunit le pays des débordements possibles. Encore faut-il que les articles qui restent encore à interpréter le soient dans un sens plus soucieux des préoccupations écologiques que des considérations mercantiles.
Une base possible de négociation avec les parties prenantes?

Pragmatique | 30 août 2007 à 16h36
 
Signaler un contenu inapproprié
 
les OGM

Il est inadmissible qu'aucune décision ne soit encore prise.
Il faut agir- Soyons nombreux à manifester notre mécontement .
Donnez nous le prochain rendez vous dans les champs, s'il vous plait, pour nos enfants agissons , pour la terre , luttons.
CM

Anonyme | 30 août 2007 à 17h38
 
Signaler un contenu inapproprié
 
OGM = danger ?

Pourquoi s'acharne t'on à jouer le rôle de pompier, intervenir et prendre des mesures lorsque le mal est fait.
Ne savons nous pas tirer de leçons des expériences malheureuses passées??
L'exemple de la vache folle n'est il pas la preuve évidente que l'intensification des modes de production sans études rigoureuses des impacts sur la santé humaine et l'environnement, est une menace constante pour ces derniers??!
Les essais d'OGM en plein air représentent une menace pour l'environnement.
Nos connaissances de l'impact des OGM sur la santé sont presques inexistants!! est ce normal!!?
devra t'on une fois de plus attendre une situation d'extrême urgence avant de tirer le sonnette d'alarme et prendre les mesures nécessaires??!
combien de vies cette fois ci coûtera cette folie.
tableau bien sombre, scénario tragique...non!, une évidence si rien n'est fait à temps!!

vincent

vincent | 31 août 2007 à 12h19
 
Signaler un contenu inapproprié
 
rester calme

Combien les OGM ont-ils fait de mort depuis plus de 20 ans que l'on en produit et qu'on en utilise ? réponse : 0
Combien les OGM ont-ils aidé de personnes dans les difficultés, voire sauvés ces mêmes personnes ? sans doute des dizaine de milliers si l'on ne prend que la seule production d'insuline.
Si ceux qui fauchent les champs d'essais avaient vécu dans les années 20, on peut craindre qu'ils n'aient cassé les éprouvettes de flemming, éprouvettes qui ont pourtant été à l'origine de millions de vies sauvées...
Oui il faut faire attention et l'amiante nous le rappelle mais faire attention dans tous les sens : savoir les dangers mais aussi les bénéfices dont on se privera quand la décision sera à prendre. C'est ça être responsable.
Jean-Jacques

Anonyme | 10 septembre 2007 à 15h45
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:rester calme

Bonjour Jean Jacques.
Je ne connais aps ton cursus ni tes sources d'information qui me semblent bien opaques pour ne aps dire légères, à moins que ce ne soit de la provoc auquel ca sje souscris à ta réponse.
Combien de morts par OGM depuis 20 ans? tu dis 0 et pour cause quelles études ont été menées, et comment pourrait- elles l"être, sur les humains? Par contre chez les animaux, les mortalités sont avérées, rats de labo mais aussi vaches d'élevage aux Etats Unis, or qui mange les vaches nourries avec des Plantes Génétiquement modifiées?Ces plantes sont essentiellement résistantes à l'herbicide de Monsanto que je ne nommerait pas , il ne mérite pas la pub., et en sont donc gavées. Même que les US ont interdit la culture de luzerne OGM responsable. En ce qui concerne le maïs, la protéine BT synthétisée est toxique pour toutes les chenilles et y compris les larves d'abeilles, or si plus d'abeilles, plus d'hommes, le problème sera vite réglé.
Ne me fais pas croire que tu te laisses prendre au discours sur les plantes médicaments! c'est du délire.! Les protéines telles que l'insuline et beaucoup d'autres molécules utiles, on sait les faire produire par des bactéries dans des fermenteurs, (et d'autres moyens de synthèse en labo) pas besoin de plantes OGM pour cela.
Au nom du principe de précautions ont veut confiner toutes les volailles sur tout le territoire apr ce que 2 malheureux cygnes ont eu la mauvaise idée de venir mourir de gfrippe aviaire en France, je réclame l'application du même principe de rpécaution envers des OGM potentiellement dangereux et dont on n'a aucun besoin pour manger.
Quand toute la biodiversité végétale aura disparu, quand les plantes indigènes auront été éliminées, on ne pourra pas revenir en arrière, et si les OGM se révèlent insuffisants en rendement et en qualité, là, les famines s'installeront durablement.
Restons simples, lucides et efficaces, la nature est généreuse si on sait la respecter,et l'exploiter intelligemment ce n'est pas nécessaire de lui faire violence pour le seul bénéfice des multinationales qui n'ont rien à cirer du bien être de l'humanité..

Riki | 10 septembre 2007 à 16h24
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:OGM = danger ?

"L'exemple de la vache folle n'est il pas la preuve évidente que l'intensification des modes de production sans études rigoureuses des impacts sur la santé humaine et l'environnement, est une menace constante pour ces derniers??! "

Oui, et c'est bien pour ça que les OGM sont le sujet le plus étudié en terme d'environnement et de santé humaine...
Pas un seul produit agricole n'est évalué aussi strictement.

alors que des variétés toxiques parmis celles classiques déjà commercialisées, on en trouve. Certaines même sont mortelles.


"Les essais d'OGM en plein air représentent une menace pour l'environnement"

Ah bon ? et en quoi ? Commen un misérable champs au milieu de millions d'autres pourrait-il constituer une menace pour l'environnement tout entier ?!?


"Nos connaissances de l'impact des OGM sur la santé sont presques inexistants!! est ce normal!!? "

Tsss, ne confonds donc pas tes connaissances et "nos connaissances".
De tous les produits agricoles, les OGM sont les seuls évalués. Ils sont mieux évalués même que certains médicaments...

Tu renverses la situation : c'est l'impact des non-OGM sur la santé qui n'est absolument pas connu, car non-testé.


"combien de vies cette fois ci coûtera cette folie.
tableau bien sombre, scénario tragique...non!, une évidence si rien n'est fait à temps!!"

Regarde donc un peu ce qui se passe dans le monde. Il y a largement plus d'OGM aujourd'hui que de bio !!
Où sont donc tes catastrophes, après 15 ans de cultures ?

Notre problème en France, c'est que :
1) le public n'est pas informé, car les médias refusent de relayer le propos des chercheurs (trop chiant, pas assez vendeur).
2) la public, bien qu'informé prétend se faire une opinion de quelque chose qu'il ne connait pas.
3) le public décidemment bien prétentieux de par chez nous estime que son opinion vaut bien plus que les conclusions de tous ces experts forcéments pourris puisqu'on ne les connait pas.

voilà pourquoi il n'y aura jamais de débat intéressant en France sur le sujet, et voilà pourquoi aucune décision ne peut être prise démocratiquement sur le sujet.

Ryuujin | 14 septembre 2007 à 23h16
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:les OGM

"Une étude montre que les OGM modifient l'ADN et favorisent les cancers.

Les cultivateurs ont été obligés de mettre encore plus de pesticides et le rendement des cultures n'est pas meilleur.

Ces cultures menacent les cultures biologiques. "

n'importe quoi...tu en as d'autre comme ça ?!?

la première est coimplètement ridicule, la seconde prends les agriculteurs pour des cons (pourquoi tu voudrais qu'ils continuent à les acheter s'ils n'y gagnaient rien ?!?), quant à la troisième, elle sort complètement de nulle part...

Ca fait 10000 ans que les cultures de variétés différentes cohabitent. C'est bien la première fois qu'on prétends nous faire croire que ça ne va plus marcher.

Ryuujin | 14 septembre 2007 à 23h18
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Pourquoi tant d'hypocrisie!

"Où est l'hypocrisie réelle? N'est ce pas le refus de prendre en considération le bien commun des populations qui imposerait un moratoire complet sur les cultures trangéniques, au nom du principe de précaution?"

Visiblement, vous n'avez rien compris au principe de précaution.

Le principe de précaution veut qu'on prenne...des précautions ! et non qu'on arrête tout !

Et bien on a pris des précautions : les OGM sont les seuls produits agricoles qui soient systématiquement testés pour la toxicité et l'allergénicité, et en outre l'aspect écologique fait l'objet d'un nombre incroyable détudes scientifiques actuellement.
Il y a déjà une masse bibliographique énorme sur les ogm ; des dizaines de milliers de publications !!


"les OGM ne sont utiles qu'aux multinationales dont ils engraissent le portefeuille, alors Stop."

Bah voyons, et tous les agriculteurs qui décident de cultiver OGM sont des cons, bien entendus...
Tu crois vraiment que ces multinationales pourraient vendre leur produit su les agriculteurs n'y gagnaient rien ?!?


"L'agriculture propre est capable de nourrir tous les humains, encore faudrait-il lui permettre de vivre et de se développer"

Ca dépend de ce que tu veux dire par "propre".
Si par propre, tu entends un usage raisonné de pesticides, dans ce cas les OGM sont un nouvel outil pour construire une agriculture propre, et sans donte un des plus performants.

Si par propre, tu entends "sans pesticides", là, je t'invite à aller voir comment àa se passe en Afrique encore actuellement dans les régions ou les agriculteurs n'ont pas accès aux phytosanitaires.
Il y a des disettes tous les 4 à 5 ans à cause de criquets, chenilles etc... qui bouffent toutes les récoltes !!!

Faut pas oublier le but premier des pesticides : éviter que les insectes et champignons se servent avant nous, et ne nous laissent pas grand chose.

Ryuujin | 14 septembre 2007 à 23h38
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Les risques continuent

"Les étude en plein champs ne visent qu'une chose, forcer toutes les cultures à se classer "Contient des OGM". "

Bah voyons...et tu crois vraiment qu'il suffit d'un champs avec une variété pour transformer tous les autres...

C'est magique : ça fait 10000 ans qu'on cultive des variété différentes côtes à côtes, et d'un seul coups, ça ne va plus marcher !!!
Merci ô prophète de nous avertir, nous ignorants scientifiques...


Petite question quand même : comment on pourrait savoir comment un OGM se comporte dans un champs...sans le tester en champs ?!?

Ryuujin | 14 septembre 2007 à 23h41
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:prendre des assurances

"Avant de rédiger un projet de loi, nos gouvernants pourraient peut-être s'assurer auprès de Monsanto que les gènes de la plante n'ont pas reçu d'autres rayonnements que ceux du soleil."

Je crois que tu regardes trop la TV.
Ceci dit, il existe des variétés produites par mutagénèse, cad en provoquant une mutation chez elles.

Mais elles ne sont pas OGM : elles sont conventionnelles (amusant, non ?).
enfin, de toute façon, toutes les nouvelles variétés sont des mutantes.


"D'autre part, puisqu'on ne maîtrise pas apparemment les mode de contamination des cultures OGM"

hmm ? qu'est-ce qui te fait dire ça ?


"est-on sûr que les rats soumis à expérimentation n'ont pas en réalité mangé pendant quatre-vingt-dix jours deux maïs identiques ? "
Oui, quand même, ce n'est pas un point très difficile à contrôler.

Ryuujin | 14 septembre 2007 à 23h45
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:rester calme

Le débat s'organise actuellement entre 2 groupes d'intérêt :
les « BC » bonnes consciences, donneurs de leçon toujours du bon coté du manche ; vendeurs de peur la peur se vend très bien et de mieux en mieux (assurances, stérilisation...) Le principe de précaution est leur alpha et oméga ils sont certains que cet argument est décisif. A partir de là ils nous donnent des leçons imparables, la main sur le coeur.
Avec ces arguments ce groupe a réussi à convaincre 80 % de la population et les média, ce n'est pas surprenant.

Les « TF », tout fric. À la recherche d'une rentablité maximaleet la plus immédiate possible.
Il s'agit pour eux de convaincre que la solutions à nos maux passe par leurs molécules, leurs semences... Le pouvoir économiques et énorme. Les risques ne sont pas des malades ou des morts mais des lois ou règles auxquels il faut tant bien que mal se conformer au moindre coût et quand c'est possible les contourner. Un de ces représentant phare étant bien entendu Monsanto.

Quand les BC seront capables de nous parler des avantages des OGM et des condition d'utilisation qu'il faudrait mettre oeuvre,
Quand Les TF seront capables d'avoir une vision à long terme et de prendre effectivement en compte les risques
Je crois qu'alors on sera sorti des poncifs et que le débat pourra être fécond sur l'mélioration du sort des hommes mais aussi de la planète.

Nous avons maintenant des exemples avec du recul pour s'en inspirer :

L'amiante fut une catastrophe
La création de résistance suite à l'utilisation massive de ceratines mollécules est désoramis avérée. La leçon n'est toujours pas prise en compte au noiveau du risque
L'eutrophisation et donc l'asphixie des nappes et cours d'eau par exès de nitrte est également claire
...

Mais

Le Regent et le Gaucho, c'était certain, étaient responsables de la destruction des abeilles ; depuis l'interdiction en 2004 il n'y a jamais eu tant de mortalité d'abeilles et tout le monde s'accorde maintenant à reconnaître qu'on s'est trompé
Le DDT contre lequel on était des horde à défiler. Il a été interdit. On parle de le le rébiliter sous condition tellement les nombres de morts (3000 enfants par jour dans les pays pauvres...) est effrayant.
...

Attention à nos certitudes ; le doute est une attitude scientifique de base.

Anonyme | 16 septembre 2007 à 22h00
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:OGM = danger ?

salut!
j'ai bien noté ta réaction et permet moi à mon tour de réagir. Je n'ai pas la prétention de disposer de grandes connaissances sur les OGM mais je me tiens informé un minimum puisque il s'agit de ma santé en autre.
J'ai pu lire il n'y a pas très longtemps dans un science et vie qui traitait du sujet, que beaucoup d'études qui mettaient en évidence la dangerosité de certain OGM sur la santé étaient "étouffées". ça fait réfléchir, même le magazine France agricole évoque certain aspect sur la santé non maîtrisés...
d'autres part 15 ans, penses tu que cela soit un recul suffisant pour évaluer l'impact sur la santé..., je ne pense pas. Je travaille dans le domaine des pollutions industrielles, des exemples de produits commercialisés et dangereux sur pour la santé j'en vois tous les jours.
je prend un produit comme les PCB (pyralènes), ou certains pesticides (atrazine ou cimazine)pour rester dans le domaine de l'agriculture.
Des produits qui se sont dévellopés dans les années 70 ont été jugés dangereux il y a tout juste 10 ans... presque 30 ans pour mettre en évidence les dangers sur la santé qu'ils représentaient.
Je ne parle pas des différents solvants chlorés responsables de nombreux cancerts.

Un constat malheureu qui arrive souvent tard!

Il ne faut pas en vouloir à l'opinion publique, elle déborde tellement d'exemples tragiques...
La méfiance me semble t'il est plus que permise!

vincent | 18 septembre 2007 à 22h09
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:rester calme

"Combien de morts par OGM depuis 20 ans? tu dis 0 et pour cause quelles études ont été menées"

Pas besoin de faire beaucoups d'études pour constater une mort.


"Par contre chez les animaux, les mortalités sont avérées, rats de labo mais aussi vaches d'élevage aux Etats Unis"

Nop : aucune trace de mortalitée liée aux OGM ni chez les rats de labo (même pas de différence significative entre les rats nourris aux OGM, et les rats nourris aux non-OGM), ni chez les vaches.
Et pourtant, il y a pas mal d'études sur le sujet.

J'ai comme l'impression que vous vous êtes fait embobiner...


"Ces plantes sont essentiellement résistantes à l'herbicide de Monsanto que je ne nommerait pas , il ne mérite pas la pub., et en sont donc gavées"

Vous pourriez y réfléchir un minimum : qu'est-ce que les agriculteurs y gagneraient si c'était le cas ??

Nop : les OGM résistants au glyphosate (qui au passage n'est pas un herbicide de monsanto, mais un herbicide que de très nombreuses boites phyto produisent) permettent de REMPLACER les herbicides sélectifs par du glyphosate.

Renseignez-vous donc un peu sur ces herbicides sélectifs, et dites-nous si vous êtes sûr qu'ils sont meilleurs que le glyphosate... 100 fois plus toxiques, 100 fois plus résidents !!


"En ce qui concerne le maïs, la protéine BT synthétisée est toxique pour toutes les chenilles et y compris les larves d'abeilles"

Faux : la toxine BT utilisée en OGM (et également utilisée en bio) est SELECTIVE : elle ne cible les larves que de certaines familles d'insectes.
Les deux types de toxines BT utilisées ont été testées sur les abeilles : non seulement, elles ne leur sont pas toxiques, mais les abeilles se portent même mieux dans un maïs conventionnel BT que dans un maïs conventionnel non-OGM !! (explication simple : le Bt ne leur est pas toxique, par contre, les insecticide qu'il remplace...).


"Ne me fais pas croire que tu te laisses prendre au discours sur les plantes médicaments! c'est du délire.! Les protéines telles que l'insuline et beaucoup d'autres molécules utiles, on sait les faire produire par des bactéries dans des fermenteurs"

Ca, c'est ce que Vélot et cie affirment.
Manque de pot, le seul OGM agricole à visée pharmaceutique en France, c'est un maïs qui produit de la lipase gastrique.
Et cette lipase gastrique, non : on ne sait pas la produire en fermenteur.
Cela fait 15 ans que des essais sont faits, et cela fait 15 ans que l'on ne récolte que des échecs.


Les OGM potentiellement dangereux ?
Et les variétés non-OGM ? tu ne t'es jamais posé la question ?

Comment fait-on à ton avis pour obtenir une nouvelle variété non OGM ?
On sélectionne des mutants. Parfois, on provoque même artificiellement les mutations. Combien de gènes mutés ? aucune idée. Quels gènes sont mutés ? on en sait pas plus.

C'est amusant : la transgénèse séduit les semenciers pour sa sureté.
Le public lui la croit moins sûre parcequ'il ignore que les méthodes de création variétales classiques aussi présentent des risques potentiels.

En bref, il semblerait que tu es beaucoup moins bien renseigné que tu ne le crois...

Ryuujin | 18 septembre 2007 à 22h23
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:OGM = danger ?

si gu veux vraiment te tenir informé, il faut aller chercher les informations là où elles sont.

Pas là où on vend du titre.

Si ces études étaient "étouffées", comment crois tu que science et vie en aurait eu connaissance ? sa rédaction ne compte même pas de chercheurs que je sache...

Ce ne sont que des affirmations conspirationnistes, à la "on vous cache tout !", c'est très vendeur.


Mais au fait, vous-êtes vous demandé comment on pourrait étouffer une étude ?
Manque de pot : on ne le peux pas. Même les études bidon sont publiées ( par exemple, celle de Putzai sur les patates produisant une lectine ).
C'est ainsi que fonctionne la communauté scientifique : elle ne peut pas étouffer, car elle ne prend connaissance que de ce qui est publié.
Ensuite, elle y réagi. Certaines publications sont alors retirées des journaux, mais avant de l'être, ils ont été publiés.

Enfin bref, ceci dit, ce n'est pas comme si on manquait d'études sur les aspects sanitaires des OGM commercialisés. L'OGM autorisé en France a été examiné par les toxicologues de 7 pays, qui ont rendu une conclusion sans équivoque.


"des exemples de produits commercialisés et dangereux sur pour la santé j'en vois tous les jours. "

Et vous faites tant de foin pour un produit auquel on a même trouvé aucun risque avéré ?!?
C'est tout a fait vrai : le marché, notamment l'agriculture regorge de produits vraiment toxiques.
Par exemple, des variétés de pomme de terre SONT toxiques.


La méfiance ? non : la prudence, elle au moins est constructive, et elle justifie actuellement des programmes de recherche de plusieurs millions d'euros sur le sujet.

Ryuujin | 18 septembre 2007 à 22h31
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:OGM = danger ?

ok! je ne demande pas mieux! être informé!
Je suis tout à fait ouvert au débat! vers où dois je me diriger... je regrette que celà ne soit pas plus transparent.

pour la procédure de publication des études, tu sembles au point, Je ne m'intéresse que peu aux protocoles je sais que les noms comme Hubert Reeves et l'équipe de chercheurs qui l'entoure, non plus leurs preuves à faire c'est tout.

pour finir tu joues un peu sur les mots, la prudence est en effet de rigueure mais elle naît bien de la méfiance, héritage du passé récent et bien terne de l'agriculture

vincent | 18 septembre 2007 à 22h51
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:OGM = danger ?

Je t'invite à rejoindre les scientifiques des forums du site futura science ; on peut y discuter en citant des études etc...

Tu as tord de ne pas t'intéresser aux méthodes : c'est justement là dessus qu'on vous piège.
Par exemple, il m'a été donné de lire une étude russe qui concluait que des ratons nés de mères nourries aux OGM avaient une espérance de vie un truc comme 30% inférieure à des ratons nés de rates nourries non-OGM.

Celui qui m'a cité cette étude était de bonne foi : la lecture du résumé de l'étude disait exactement cela.

Le problème, c'est que lorsqu'on se plongeait dans le protocole expérimental de l'étude, on se rendait vite compte que les lots de rates ne comptaient que...3 individus !!
On peut faire dire n'importe quoi à des statistiques sur des groupes de 3 individus, ce genre de test n'est valable que sur de très gros groupes d'individus, en général, une centaine !

C'est complètement anti-scientifique, malhonnète même, mais ça n'est décelable qu'en prenant la peine d'entrer dans le détail.

Hubert Reeves est astrophysicien et c'est dans ce domaine,e t ce domaine seulement qu'il a fait ses preuves : jamais lui et son équipe n'ont étudié les OGM.
Lui n'a même jamais fait de biologie.
Quant il parle des OGM, de l'environnement etc... il ne par PAS en tant que scientifique, mais en tant qu'individu, comme toi tu pourrais le faire.

Il n'est pas plus expert que toi.

D'ailleurs, ça en agace plus d'un de voir des néophytes monter ainsi aux créneaux et jouer les experts alors qu'on a en France des écologues d'un excellent niveau.
Pourquoi les médias vont-ils chercher un astrophysicien pour parler d'écologie ? Il y a pourtant assez d'écologues.

Ryuujin | 18 septembre 2007 à 23h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:Re:OGM = danger ?

merci pour le site! je ne manquerai pas d'aller jeter un oeil en espérant qu'il ne s'agisse pas d'un forum entre personnes entièrement dévoluent à la cause des OGM ça manquerait profondément d'intérêt.

Je connais Hubert Reeves, d'ailleur tout le monde le connai le brillant astrophisitien qu'il est. Ne penses tu pas pas qu'un scientifique de son envergure, lorsqu'il affirme un certain nombre de choses notemment sur les OGM ne s'est pas assuré d'un minimum de fondement scientifique...cf nombre de ses ouvrages.(chronique du ciel et de la vie)

Effectivement l'exemple que tu sites sur l'étude est typique de ce qui se fait tant d'un côté que de l'autre.

Je reste persuadé que l'enjeu économique que représente les OGM brouille toutes les pistes de l'information juste.

Enfin je ne joue pas les experts, je reconnais que le domaine des OGM n'est pas le mien mais j'ai le mérite de m'y intéresser.
et si des néophytes arrivent à tenir tête à des experts c'est bien que les OGM manquent cruellement d'arguments valables.

Encore une fois, je ne suis qu'un cosommateur de produits alimentaires, et pas fondamentalement contre les OGM, mais je crois sincèrement que l'homme joue avec des choses qu'il ne maîtrise pas! comme dans bien d'autres cas!

vincent | 19 septembre 2007 à 07h45
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:OGM = danger ?

Au risque de te décevoir, la communauté scientifique est très pauvre en anti-OGM.
les pro-OGM et personnes neutres sont très largement majoritaires.


"Ne penses tu pas pas qu'un scientifique de son envergure, lorsqu'il affirme un certain nombre de choses notemment sur les OGM ne s'est pas assuré d'un minimum de fondement scientifique..."

Bon, déjà, Reeves s'est principalement distingué pour son travail de vulgarisation, non pour sa production scientifique. Il n'est pas un "scientifique de grande envergure", mais un excellent vulgarisateur, très populaire et très médiatique..
En outre, non : hors de son domaine de compétence, un scientifique repars vraiment de zéro ou presque ; il n'y a aucune raison pour que ses qualités en astrophysique lui donne le moindre crédit supplémentaire en biologie.

Les scientifiques ne sont pas des supermens ; comme chacun, ils ne sont vraiment bon que dans les domaines où ils s'entrainent, cad ceux auxquels ils ont été formés et dans lesquels ils travaillent. Etre scientifique ne dispense pas de ne parler que de ce qu'on a étudié.
Et d'ailleurs, Reeves ne milite pas en tant que scientifique, mais en tant qu'individu.


"Effectivement l'exemple que tu sites sur l'étude est typique de ce qui se fait tant d'un côté que de l'autre."

Au risque de t'étonner, non : on ne trouve vraiment ce genre d'"étude" que d'un coté. L'explication en est simple : un tel travail n'a aucune valeur scientifique. Celui qui a écrit ça a ruiné sa carrière scientifique, il s'est complètement discrédité auprès de ses pairs.
Chacun sait maintenant qu'il est capable de produire un travail trompeur, mensonger, et personne ne lui fera plus confiance.

alors pourquoi ces gens font de telles choses ? Pourquoi les Traavik, Malatesta et cie ?
Parceque ce n'est pas à la communauté scientifique qu'ils s'adressent, mais aux médias, qui eux gobent le truc sans sciller.

Et ce que les médias veulent, c'est de la peur à vendre. Tu ne leur vendra pas une étude qui n'est pas inquiétante.
D'ailleurs, c'est amusant : ces "études" foireuses sont les seules qui sont médiatisées.

L'enjeu économique est bien moins important qu'on ne le dit. Le marché des OGM est pour l'instant ultra minoritaire, quelques petites boites y sont (oui, Monsanto est une petite boite), les gains par rapport aux semences classiques ne sont pour l'instant pas extra-ordinaires...
Jusqu'à présent, pas de "révolution OGM".
Pour le reste, l'info juste est dans les journaux scientifiques ( pas Science et vie et cie, mais les journaux peer-reviewed dans lesquels les scientifiques travaillent) qui sont globalement très peu sensibles au contexte éco.


Les néophytes n'arrivent pas à tenir tête aux experts : ils les rendent muets par leur nombre.
Il se raconte absolument n'importe quoi sur les OGM, jusque dans les médias. Mais jamais on y consulte un "expert".
Entre "tenir tête", et répondre n'importe quoi avec aplomb, il y a mine de rien une certaine nuance.


L'homme joue avec des choses qu'il ne maitrise pas, oui. Mais depuis 10000 ans : on appelle ça l'agriculture.
Ceci dit, plus le temps passe, mieux on le maitrise.
Et la transgénèse était l'étape supérieure en terme de maitrise : pour la première fois en création variétale, on savait exactement ce qu'on avait changé de l'ancien au nouveau.

Ryuujin | 19 septembre 2007 à 12h10
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:OGM = danger ?

ce petit débat me fait sourire, non pas qu'il relate d'un sujet amusant, bien au contraire, mais plutôt qu'il anime une certaine curiosité de ma part.

En effet, je souhaite connaître avec qui je parle, qui donc déffends à ce point les OGM...?

"Reeves n'est pas un "scientifique de grande envergure", mais un excellent vulgarisateur, très populaire et très médiatique.. " certe il une approche très "commerciale" mais n'est pas directeur de CNRS qui veut et je doute qu'il prenne pour argent content, les propos sur les OGM qui peuvent être diffusés.

étant donné la polémique grandissante autour des OGM pourquoi ne voit on pas apparaître publiquement d'études relatant des non risques sanitaires des OGM et mettre fin aux discutions jusqu'àlors stériles.

Quand on voi comment se passe le grenelle de l'environnement...on se dit que c'est pas gagné!!

Je ne doute pas enfin que la transgénèse fait partie des grandes révolutions de l'agriculture, l'automobile l'a été pour les transports! on imaginait pas à l'époque que ces émissions de gaz serait une menace pour l'équilibre écologique de toute la planète...

vincent | 19 septembre 2007 à 18h57
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:OGM = danger ?

"En effet, je souhaite connaître avec qui je parle, qui donc déffends à ce point les OGM...? "

Un aspirant botaniste qui travaille sur des espèces d'arbres de la forêt Guyanaise.


"certe il une approche très "commerciale" mais n'est pas directeur de CNRS qui veut et je doute qu'il prenne pour argent content, les propos sur les OGM qui peuvent être diffusés."

Mon plombier non plus.
Ils ont dans ce domaine la même compétence, cad rien du tout.
D'ailleurs, JAMAIS Reeves n'a prétendu apporter le moindre éclairage scientifique sur les OGM : vous l'élevez en référence alors qu'il ne le souhaite pas.
Au dépend de ceux qui pourraient vraiment vous l'apporter.

Fait amusant : la quasi-totalité des gens qui se plaignent d'un manue de transparence autours des OGM ne lisent aucune publication scientifique sur le sujet, et ne se réfèrent qu'à des gens dont ce n'est pas le domaine d'expertise.
En gros, ils ne trouveront jamais d'info : ils les cherchent auprès de gens qui n'en ont pas plus qu'eux.

Vous vous trompez : il n'a jamais été directeur au CNRS.
Il a été directeur de recherche au CNRS en 1965. Le CNRS compte actuellement un truc comme 4000 directeurs de recherche.
Non, n'importe qui n'est pas directeur de recherche au CNRS, mais l'être ne fait pas pour autant de vous un scientifique d'exception : ce 'nest qu'un status hiérarchique.


"étant donné la polémique grandissante autour des OGM pourquoi ne voit on pas apparaître publiquement d'études relatant des non risques sanitaires des OGM et mettre fin aux discutions jusqu'àlors stériles."

Tout d'abord, la polémique est essenciellement, voire uniquement médiatique. Au sein de la communauté scientifique, il y a consensus.
Ensuite, tout simplement parceque les médias s'en fichent. Ils ne parleraient que d'études qui montrent un risque, et il n'y en a aucune qui tienne la route : ils ne parlent donc d'aucune étude qui tienne la route.

Et pourtant, ce n'est pas comme s'il en manquait : il y en a au moins une par OGM commercialisés. Certains OGM ont même fait l'objet de plusieurs études (le MON863 par exemple).
Les résultats sont rendus publics par l'AFSSA et la CGB, et sont disponibles sur leurs sites internets.

Pourquoi vous ne le savez pas ? parceque personne au sein du public n'en parle. C'est chiant à lire, pas palpitant niveau conclusions, et puis bon...qui pense à aller voir ces sites internet qui n'apparaissent même pas dans les listes de Google tellement il y a de pollution sur ce sujet ?

Effectivement, le Grenelle de l'environnement se présente comme une vaste fumisterie.
Il y a plus de 5000 études sur les OGM, et la liste de documentation en compte une et une seul...réfutée depuis 4 ans déjà.
Si le gouvernement compte vraiment là dessus pour prnedre une décision, ça va pas être triste...mais bon, j'en doute.


"Je ne doute pas enfin que la transgénèse fait partie des grandes révolutions de l'agriculture"

Et bien justement, non. La transgénèse en agriculture n'est absolument pas une révolution. Son application la plus commune et la plus vendue en ce moment (résistance au glyphosate) aurait tout a fait pu être obtenue par voir de création variétale classique, sans transgénèse. Et certains labos l'ont d'ailleurs fait.

C'est pas énormément moins cher que la sélection classique, ça donne dans la plupart des cas un résultat semblable sur le terrain...

Et du point de vue des populations de plantes cultivées, c'est tout sauf nouveau : tous les génomes de plante contiennent déjà des inserts. Parfois même, leur ADN en est majoritairement constitué, comme c'est le cas du maïs (60 à 70% d'inserts, en l'occurence des transposons), et du riz.

C'est en fait UNE technique de modification des génomes, parmis quantité d'autres qu'on utilise depuis des millénaires, et qui remontent pour certaines à des temps ou personne n'y comprenait rien.

C'est à se demander pourquoi le public en fait tant de foin...
Mais la raison en est simple : il a découvert avec la transgénèse que les plantes qu'il mange ne sont pas naturelles, mais résultent de manipulations des génomes par l'homme.
Le problème, c'est qu'il n'a pas encore compris que ce n'est pas le cas des OGM uniquement, mais de toutes les variétés cultivées.

Ryuujin | 19 septembre 2007 à 20h18
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Pourquoi tant d'hypocrisie!

Ryuuji
Tant de mauvaise foi et de contre vérités ne peut être que de la provocation ou de l'humour noir, au choix!
Cependant tu devrais sacrément changer de sources d'information si vraiment tu crois ce que tu avances. Pharmacienne, ex chimiste, j'ai fait une thèse sur les défenses immunitaires chez les plantes. A l'époque, en 1985, j'ai cru que la technique du génie génétique serait réellement utile pour produire des plantes naturellement résistantes aux maladies. Depuis, j'ai bien changé d'avis, les OGM ne sont pas la bonne solution pour nourrir la planète, par contre elles permettent de répandre beaucoup plus de pesticides dont les effets sur la santé sont dramatiques.
Et merci au professeur Velot pour avoir eu le courage de dire la vérité sur les OGM, tous n'ont pas cette honnêteté et c'est lamentable.
Souviens toi de ceux qui nous ont menti sur le nuage de Tchernobyl,, sur l'amiante, et ce n'est pas parce que le professeur Tubiana cautionne les affirmations de l'Académie de médecine que les pesticides ne sont pas responsables d'une bonne proportion des cancers hormonaux dépendants.
Riki

Riki | 20 septembre 2007 à 01h41
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:OGM = danger ?

Je continu de penser qu'il s'agit d'une révolution. Les OGM n'auraient pas connus l'essor que l'on connait si ça n'en était pas une.

D'autre part, il faut noter que l'évolution naturelle des espèces les a conduits à des modifications génétiques àfin qu'elles s'adaptent toujours mieux à leur environnement naturel lui même en constante évolution. (Nous le voyons bien avec le réchauffement actuel de la planète).

Cette évolution ce fait de manière progressive, et prend du temps à se mettre en place et à s'inscrire durablement et à grande échelle dans le système génétiques des espèces vivantes. c'est d'ailleurs la raison pour laquelle des espèces vivantes disparaissent actuellement , leurs facultés d'adaptation étant moins rapide que l'évolution climatique que nous provoquons.

Ce que proposent les OGM c'est une modification soudaine et à grande échelle des évolutions génétiques. de telle manière que les consommateurs sont mal préparés pour assimilés des éléments qui ont évolués soudainement.

Toutes les espèces vivantes fonctionnent selon une évolution progressive et ce depuis l'apparition de la vie sur terre. Nous avons besoin de paliers d'adaptation avant d'assimiler des changements trop radicaux

C'est sur ce point ci que je pense qu'il est difficile de mesurer les effets que peuvent avoir les OGM sur leur environnement direct.
Je ne crois pas en une nocivité intrasec des OGM, mais sur l'effet que peuvent provoquer les sources génétiques différentes qu'ils représentent.

vincent | 20 septembre 2007 à 11h16
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:OGM = danger ?

Toutes les nouvelles variétés innovantes connaissent ce genre d'essort, les hybrides F1 en ont par exemple connu un bien plus rapide et important par le passé en maïs.
Il ne faut pas non plus tomber dans le sensationnalisme de certains pro-OGM : l'essort de ces cultures est certe important, mais n'est pas non plus extra-ordinaire : un taux de croissance en surface de 13%, et une surface totale de 102 millions d'hectares (chiffres 2006) sur un total de 1530 millions d'hectares (chiffres 2002).


"Ce que proposent les OGM c'est une modification soudaine et à grande échelle des évolutions génétiques. de telle manière que les consommateurs sont mal préparés pour assimilés des éléments qui ont évolués soudainement."

Nope. Pas "ce que proposent les OGM", mais "ce que fait l'agriculture". Car ça, c'est ce qu'on fait depuis 10000 ans.
Et ce n'est pas lié aux manipulations des génomes elles même, mais à l'invention du champs et à la diffusion à grande échelle des semences.

Des transgénèses, il s'en produit quotidiennement dans la nature.
Ce qui change par rapport à ce qui se passe naturellement, ce n'est pas qu'il y a une transgénèse, ou la sélection d'un mutant qui n'aurait jamais survécu dans la nature : c'est le fait que cette nouvelle variété soit semée sur des parcelles entières, et diffusée sur des centaines de kilomètres.

Donc en la matière, OGM ou pas : kiff-kiff.

"Nous avons besoin de paliers d'adaptation avant d'assimiler des changements trop radicaux"

On en a pas le temps : cela prendrait des générations.
En outre, pourquoi en aurait-on autant besoin, alors que cela fait 10000 ans qu'on cultive sans jamais en avoir fait ?


"Je ne crois pas en une nocivité intrasec des OGM, mais sur l'effet que peuvent provoquer les sources génétiques différentes qu'ils représentent."

"différentes" ? mais différentes de quoi ?
En quoi la transgénèse change quoi que ce soit à la donne ?
Une nouvelle variété a TOUJOURS un génome nouveau, qu'elle soit OGM ou non.


Comme je le disais plus haut, le problème, c'est que tu découvres avec les OGM des problématiques qui ne sont pas celles des OGM, mais celles de l'agriculture toute entière.Et n'en étant pas conscient, tu crois que seuls les OGM posent ces problèmes.
Si le public avait une meilleure connaissance, une meilleure compréhension de ce qu'il mange, les OGM n'auraient jamais fait autant de vagues.

Ryuujin | 20 septembre 2007 à 17h17
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Pourquoi tant d'hypocrisie!

Bah voyons, et que pensez-vous donc de la méthode utilisée actuellement pour produire un porte-greffe résistant au court-noué ?
Oh, bah tient ! ça marche...

Mes sources d'informations sont les travaux de chercheurs qui travaillent VRAIMENT sur le sujet, et non pas de pseudo-experts du dimanche qui se permettent d'affirmer n'importe quoi sans même se donner la peine de chercher une source ou autre.

"par contre elles permettent de répandre beaucoup plus de pesticides"

ah bon ? et bien il va falloir m'expliquer comment ça se fait alors que les OGM BT permettent de réduire l'utilisation de pesticides dans les zones ravagées par la pyrale ou la chrysomèle.

encore quelqu'un qui prends les agriculteurs pour des cons : crois tu vraiment que quelqu'un achèterai une semence plus cher, qui ne produit pas plus, et qui en plus couterait plus cher en traitement phytosanitaire ?!?
C'est bien simple : pour que votre affirmation soit vraie (augmentation de l'utilisation d'herbicides) il faudrait que les 10,3 millions de cultivateurs qui utilisent des semences OGM soient cons au point de ne pas se rendre compte qu'ils perdent de l'argent ! C'est quand même fort !

C'est à se demander si c'est de l'inconscience, ou de la mauvaise foi.

Quant à Mr Vélot, pour qu'il ait quelque vérité à dire sur les OGM, encore faudrait-il qu'il soit :
- compétent.
- de bonne foi.

Hors, il est soit incompétent ( ce qui ne serait pas étonnant : ce Mr n'a JAMAIS étudié le sujet ), soit un menteur.

en effet, il a affirmé lorsque Meristem Therapeutic lançait un maïs OGM produisant de la lipase gastrique que cette production :
- est possible en fermenteur.
- n'a jamais été tentée en fermenteur ou en culture de cellules.

Et pourtant : il suffit d'une recherche sur Google Scholar avec les mots clefs "lipase production" pour se rendre compte qu'il y a des dizaines de publications qui relatent des essais ratés de production en fermenteur (bactérie, levure, culture de cellules animales, végétales).

Alors, mensonge, ou incroyable incompétence (n'importe quel étudiant sait utiliser google) ?
Dans un cas comme dans l'autre, cela fait de lui la pire référence possible sur le sujet....voilà vos références : des menteurs, ou des incompétents.

Ryuujin | 20 septembre 2007 à 17h29
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:OGM = danger ?

Je mesuis peut être mal exprimé! J'ai bien conscience que la transgénèse s'effectue tout naturellement, seulement manipulé par l'homme et étendu sur des surfaces importante lce mutant aura un autre impact que sa naissance dans la nature.

J'invente un exemple, si l'on prend une variété de maÏs transgéniques résistant à la pyrale grace à la production d'un insecticide naturel supérieur à 4 fois celle d'une variété classique (c'est 1 exemple , je ne sais pas si mes chiffres sont cohérents) ne risque t'ont pas de créer parallèllement une super pyrale???

Il est vrai que ce phénomène est similaire sur les cultures non OGM avec l'application d'insecticides de synthèse.

mais de cette manière l'agriculture se lance (depuis un bon moment déjà) dans une course infernale.
OGM -->pyrale résistante; super OGM---> supere pyrale.....

c'est un peu tiré par les cheveux peut être mais je crois que les efforts en agricultures devraient s'orienter vers quelque chose de plus rationel et naturel. et je pense que dans cette dernière orientation il reste beaucoup à découvrir.
mais peut être que cette solution est mise de côté car peu prométeuse de devises....

bonne soirée

vincent | 20 septembre 2007 à 19h20
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:OGM = dange

Non, tu n'as pas compris ce que je t'ai dis.

Ce que je t'ai dis se résume à cela :

"qu'y a t'il de nouveau apporté dans ce cadre par les OGM ? RIEN.".

tout ce que tu dis est le cas de TOUTES les plantes cultivées. Qu'elles soient OGM ou non, cela n'y change absolument rien, il n'y a absolument rien de nouveau dans l'histoire.

Ceci, c'est exactement ce qu'on fait depuis 10000 ans en agriculture : modifier les génomes des plantes qu'on cultive et les diffuser. Que ce soit par transgénèse, ou par mutation/sélection, ou encore par mutagénèse, c'est kiff-kiff.

Alors pourquoi reprocher spécifiquement aux OGM quelque chose qui est le cas d'absolument toutes les variétés cultivées ?

Ryuujin | 20 septembre 2007 à 19h41
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Bravo Monsieur le Ministre

Je vous félicite pour votre prise de position en la matière et espère que vous pourrez allez jusqu'au bout de cette démarche.

tann | 20 septembre 2007 à 20h07
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:OGM = da

J'avais bien compris!

c'est d'ailleurs la deuxième partie de ma réponse pour mettre en évidence le côté irationel non pas des OGM (bien qu'ils y contribuent) mais de toute l'agriculture actuelle!

La seule remarque que j'ai à faire sur les OGM c'est qu'ils représentent une évolution importante en terme de patrimoine génétique par rapport aux produits "souches" et en un temps record. pas de paliers d'adaptation!!

le système de l'agriculture moderne notament la culture sur de grandes superficies vient amplifier l'impact que peut avoir le phénomène précédent.

Les variétés hybrides ont cet avantage de permettre des paliers "d'adaptation".

vincent | 21 septembre 2007 à 14h10
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:OGM =

Ce n'est pas seulement l'agriculture actuelle : c'est l'agriculture tout court, depuis son invention.


"La seule remarque que j'ai à faire sur les OGM c'est qu'ils représentent une évolution importante en terme de patrimoine génétique par rapport aux produits "souches" et en un temps record. pas de paliers d'adaptation!! "

Ah bon ?
Alors le fait de ne changer de 2/3 gènes bien connus, c'est plus important en terme de "patrimoine génétique" (c'est quoi d'ailleurs le patrimoine génétique ? le génome ?) que de manipuler des génomes entiers sans trop savoir ce qu'on fait ?

Grande nouvelle.

Pour le temps record, c'est rapé : ça met grosso-modo dix ans à mettre en place un OGM, soit pas beaucoup moins que n'importe quelle variété commerciale.

Quant aux paliers d'adaptation, j'ai comme l'impression que tout le fond du problème vous échappe, et que vous n'avez aucune idée de ce que c'est que l'agriculture.

"L'adaptation" de la nature à l'agriculture, tu sais ce que c'est ? ce sont les ravageurs résistants, les adventices etc...
Et c'est précisément ce qu'on cherche à éviter.

L'agriculture, c'est un peu la course de la dame rouge : on sélectionne continuellement des nouvelles variétés pour avoir un minimum d'avance sur les maladies, les ravageurs, le climat.

Donc bien sûr qu'on ne laisse pas de "palier d'adaptation" : un champs, ce n'est pas la nature sauvage, et il n'est pas question qu'elle s'y adapte ; le but est de récolter la plante qu'on a semé, pas des champignons et des insectes.

"Les variétés hybrides ont cet avantage de permettre des paliers "d'adaptation"."

Alors là, chapeau, elle est belle cella là.
Donc en gros : si je lâche dans la nature un génome modifié à hauteur de 3/4 gènes, c'est trop pour l'environnement, mais si j'y lache un hybride, cas un génome ENTIREREMENT nouveau, là il est content...?!?
Il y a comme un petit problème de logique dans ton histoire : c'est quoi concrètement des "paliers d'adaptation" ?!?

Adaptation de qui à quoi déjà ?

Ryuujin | 21 septembre 2007 à 21h37
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Bravo Monsieur le Ministre

quelle prise de position ?

C'est amusant : vous avez du sur-interpréter les propos du ministre.
Il a simplement parlé de faire une loi, il n'a pas dit ce qui s'y trouverait. Si ça se trouve, c'est une loi d'autorisation complète, n'est-ce pas ?

Ryuujin | 21 septembre 2007 à 21h39
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:OG

ah ba je vois que t'as pas chaumé pendant mon absence!
et que des conneries t'en raconte pas mal!

10 ans...c'est pea nutspour faire évoluer un gène!

La nature produits des défenses naturelles, les ravageurs ont leurs consommateurs! Laissons la faire cet équilibre elle n'a pas besoin de l'homme pour ça!

sache que les variétés hybrides sont stériles et par conséquent bien moins menassantes pour l'environnement.

Enfin, jusque la je me suis montré courtois, mais tu prends les gens de haut.
Tu ferais pas mal d'apprendre à respecter ton interlocuteur.

merci pour cet échange, mais je crois que j'en ai assez entendu!

vincent | 26 septembre 2007 à 07h56
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re

Et c'est toi qui parles de raconter n'importe quoi ? la bonne blague...

"10 ans...c'est pea nutspour faire évoluer un gène!"

1) on ne fait pas "évoluer" un gène. On le fait muter.
2) les mutations en question sont généralement PONCTUELLES. Elles ne prennent donc pas 10 ans, mais une fraction de seconde.

Ce qui prends du temps en création variétale classique, comme en transgénèse, ce n'est pas la modification du génome : elle est très très rapide.
C'est le fait de passer d'un seul individu porteur du/des nouveau(x) gènes à des champs entiers.

Il serait temps on dirait de retourner sur les bancs de la terminale S. Ou de la première.


"La nature produits des défenses naturelles, les ravageurs ont leurs consommateurs! Laissons la faire cet équilibre elle n'a pas besoin de l'homme pour ça! "

En effet, et justement : la nature n'a pas besoin de l'homme, mais elle ne va pas le nourrir spontanément non plus.
Tu as déjà vu un champs de blé naturel ? jamais ! il n'y a pas de céréales qui font naturellement des épis aussi gros et aussi facile à récolter.

tu n'as pas l'air de comprendre : si on modifie des plantes, ce n'est pas pour qu'elles poussent mieux : c'est pour qu'elles produisent plus de nourriture pour nous.

Si tu laisses faire la nature, tu risques de mourrir rapidement de faim : pour rappel, les insectes et les champignons eux n'ont pas besoin d'attendre qu'un fruit soit bien mûr pour le bouffer...
Regarde donc un peu se qui se passe aujourd'hui encore en Afrique : chaque année il y a des disettes à cause des chenilles processionnaires, des criquets etc...

A propos, l'équilibre naturel est un mythe. La nature n'est jamais ou presque en équilibre. Et un champs, même bio, c'est tout sauf un équilibre !


"sache que les variétés hybrides sont stériles et par conséquent bien moins menassantes pour l'environnement."

raté. Très peu de variétés hybrides sont stériles. Leurs caractères ne sont pas stables, cad que leurs rejetons ne seront pas aussi performants qu'elles, et c'est pour cela qu'on ne les ressème pas. Mais elles restent pour la plupart fertiles, et heureusement : que crois-tu qu'on récoltes ?

Quasiment aucune des nouvelles variétés qui sortent chaque année, et qu'on mange sans même le savoir n'est stérile.


"Enfin, jusque la je me suis montré courtois, mais tu prends les gens de haut.
Tu ferais pas mal d'apprendre à respecter ton interlocuteur."

Oui, et parfois c'est normal. Si tu ne veux pas qu'on te prenne de haut, commence donc par parler de sujets que tu connais un minimum.
ce n'est pas de l'irrespect : c'est simplement que tu ne sais pas de quoi tu parles, et que tu en parles quand même.
Moi, je te corrige.
Si cela t'insupporte, ne poste donc pas sur un forum ; fais donc un blog, tu pourra supprimer les commentaires qui te déplaisent.

Ryuujin | 28 septembre 2007 à 16h25
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager