Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Rénovation des écoles : la méthode du Gouvernement

Bâtiment  |    |  F. Roussel

Jeudi 14 septembre, s'est réuni le premier comité d'animation du Plan rénovation écologique des écoles. L'occasion pour Gabriel Attal, ministre de l'Éducation nationale, et Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique, d'expliquer leur méthode, donnant ainsi suite aux annonces du président de la République.

En déplacement dans un collège, le 5 septembre dernier, Emmanuel Macron avait annoncé la rénovation de 44 000 écoles d'ici dix ans avec, pour y parvenir, 500 millions d'euros supplémentaires pour le Fonds verts dès 2024. Le rythme de rénovation souhaité est le suivant : 2 000 écoles en 2024, 10 000 en 2027, pour atteindre l'objectif à l'horizon 2034.

Pour tenir la première échéance, les deux ministres vont mobiliser les préfets et les directeurs d'académie qui devront travailler de concert au cours des trois prochains mois pour identifier les écoles à rénover en priorité. Objectif : en pointer une dizaine par département.

Et pour accompagner les collectivités, le Gouvernement veut mettre en place un « parcours », de la conception du projet à sa livraison. Ainsi, pour obtenir des informations, les élus pourront s'adresser aux personnes mobilisées au sein des services de l'État : le sous-préfet et un cadre de la direction départementale des Territoires (DDT).

Selon l'ambition et le contenu de leur projet et selon qu'ils souhaitent solliciter un accompagnement en ingénierie (technique ou financière) et/ou un soutien financier (pour les prestations d'ingénierie ou les travaux), les élus sont invités à se tourner vers l'offre intégrée du programme ÉduRénov de la Banque des territoires ou vers les différents dispositifs proposés par le programme CEE Actee, le Cerema, l'Ademe et la Banque des territoires. Pour les demandes de subventions de l'État, ils s'adresseront à la préfecture qui instruit les demandes pour les dotations de l'État en soutien à l'investissement local, dont le Fonds vert. Enfin, l'État rappelle que la loi du 30 mars 2023 relative au tiers-financement a ouvert pour les collectivités la possibilité de recourir à un tiers pour favoriser les travaux de rénovation énergétique.

RéactionsAucune réaction à cet article

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
Tous les champs sont obligatoires

Partager

Green Save Planet, faciliter la rénovation énergétique des foyers précaires AXDIS PRO
Isolez vos bâtiments publics à usage tertiaire ou résidentiel Hellio