Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

« Nous souhaitons évaluer l'abattement des micropolluants par une zone de rejets végétalisée »

Dans le cadre de son projet Couasnon, Chartres Métropole souhaite évaluer la capacité d'un milieu naturel - une zone de rejet végétalisée - à réduire le flux de micropolluants. Explications de François Bordeau, directeur du cycle de l'eau.

Entretien  |  Eau  |    |  D. Laperche

« Poussés par la future directive Eaux résiduaires urbaines, qui va nous inciter à traiter les micropolluants, nous avons voulu acquérir de la connaissance », explique François Bordeau, directeur du cycle de l'eau à Chartres Métropole, à l'occasion du Carrefour des gestions locales de l'eau à Rennes, jeudi 1er février. La communauté d'agglomération compte évaluer le potentiel d'une zone de rejet végétalisée à compléter le traitement de sa station d'épuration de 16 000 équivalents-habitants à Seresville et abattre des micropolluants. L'efficacité de cette zone, située entre la station d'épuration et le cours d'eau du Couasnon, sera suivie grâce trois invertébrés aquatiques : des gastéropodes, des sangsues et des crevettes d'eau douce. Ces dernières s'agitent en présence des polluants. Lorsqu'un comportement anormal est identifié par une des caméras, un prélèvement d'eau est effectué.

Ce projet s'inscrit dans une volonté de remettre en eau le Couasnon et d'encourager le développement de la biodiversité sur le site. Cette volonté a été relancée dans le cadre d'une étude sur les potentiels de réutilisation des eaux usées traitées. (1) Plusieurs cercles de valorisation ont en effet été identifiés : un arrosage des espaces verts, un traitement des fumées de l'usine d'incinération, mais également le soutien au débit du Couasnon. Le projet bénéficie d'un financement du Fonds vert.

1. Lire Reut, le défi des 1 000 projets d'ici 2027
https://www.actu-environnement.com/dossier-actu/-reutilisation-eaux-usees-traitees-constant-ouverture-evolution-reglementation-100

RéactionsAucune réaction à cet article

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
Tous les champs sont obligatoires