Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Grâce à l'obligation d'achat, les distributeurs d'électricité ont économisé 5,2 millions d'euros en 2008

Energie  |    |  Florence Roussel  |  Actu-Environnement.com
En France, les entreprises chargées de la distribution de l'électricité dont EDF ont l'obligation de remplir certaines missions de service public à savoir produire de l'électricité dans les zones non connectées (îles, DOM), acheter de l'électricité produite par cogénération et énergies renouvelables et respecter les dispositions sociales. Ces obligations engendrent des surcoûts pour les sociétés. Une compensation alimentée par une taxe payée directement par les consommateurs leur est donc reversée. C'est la Contribution au Service Public de l'Electricité (CSPE).

Selon les données de la Commission de Régulation de l'Energie (CRE) analysées par le Comité de Liaison Energies Renouvelables (association CLER), en 2008, les achats d'électricité renouvelable n'ont pas coûté aux consommateurs, et ont même contribué à l'équilibre des comptes de la CSPE. L'électricité renouvelable a en effet coûté moins cher que l'électricité ''classique'' handicapée par des prix du pétrole en forte hausse. ''Lorsque les cours de l'électricité sur les marchés européens sont hauts, les contrats d'achat d'électricité renouvelable constituent une économie. Lorsqu'ils sont bas, la production renouvelable a un coût, qui est alors assuré par la collectivité'', explique le CLER. ''En 2008, la production d'électricité renouvelable a ainsi rapporté 5,2 millions d'euros'', ajoute le CLER.

En 2010, en revanche, la situation risque de s'inverser : la CRE prévoit une électricité 18% moins chère en 2010 (54,5 €/MWh) qu'en 2008 (66,4 €/MWh) ce qui va faire monter le poids de l'électricité renouvelable dans la CSPE, selon le CLER. La CSPE devrait s'élever à 2,2 milliards d'euros en 2010, consacrés à l'achat d'électricité issue de cogénération fossile, à la production dans les zones insulaires et ensuite aux achats d'électricité renouvelable en métropole (528 M€).

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Solution de stockage d'électricité pour l'industrie et le tertiaire SMA