En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Focus sur l'élimination des stocks historiques de pneus usagés

Créée par les acteurs du pneumatique avec le soutien du ministère de l'environnement, l'association Recyvalor est chargée d'éliminer les sites de stockages de pneus devenus orphelins en l'absence de responsable. Elle traite aujourd'hui son 25e site en Seine et Marne (77).

Reportage vidéo  |  Déchets  |    |  Baptiste Clarke Actu-Environnement.com

On en dénombrait une soixantaine éparpillée sur toute la France. Dénués de responsable légal, ces stocks de pneus usagés dits historiques ont « fleuri » dans tout l'hexagone posant de vrais problèmes de sécurité, notamment en raison du risque incendie. 
Les acteurs de la filière pneumatique se sont regroupés au sein de l'association Recyvalor avec les subventions – pour moitié du budget – du Ministère en charge de l'environnement. Objectif : résorber ces décharges illégales au mieux d'ici à la fin 2014.

   
Incendie sur le site d'Airtaix (Saône et Loire) en février 2002 © DRIRE Mâcon
 
   
Résorber le stock d'ici fin 2014

Tandis que l'association a entrepris son premier chantier en 2008 sur le site de Graulhet dans le Tarn, elle traite aujourd'hui son 25e dépôt en Seine et Marne (77) à Darvault.
Concrètement, les pneus - parfois éparpillés sur plusieurs hectares - sont évacués par camion. La destination ? Un expert indépendant est chargé d'évaluer la filière la plus adaptée selon l'état du stock. Les pneus en bon état seront recyclés, voire utilisés en travaux publics tandis que les stocks de mauvaise qualité sont orientés vers les cimenteries où ils serviront de combustible de substitution.


Les différentes voies de valorisation sur la période 2008/2011

Utilisation en Travaux Publics 58 %
Valorisation énergétique en cimenterie 27 %
Recyclage via granulation 15 %

Chiffres Recyvalor

Réactions2 réactions à cet article

 

L'Homme est limité dans son raisonnement mais pas dans irrésponsabilité...Il est plus qu'évident que lorsque le pneumatique a été conçu, dés ses premiers usages,on pouvait se douter de ses amoncelement aux stocks vertigineux...Ainsi dés que chaque produit est fabriqué sauf l'alimentaire et produits déstinés à une saine transformation, il faudrait se préoccuper de sa destruction , AINSI LE PRIX DE VENTE NE DEVRAIT PLUS ETRE LIMITE A SON COUT DE REVIENT MAIS A SON COUT DE PRODUCTION + COUT DE DESTRUCTION....

bertrand | 21 juillet 2011 à 09h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 

J'ai 30 tonnes de pneus sur mon terrain, il y avait un karting, je ne sais pas comment faire pour m'en débarrasser, les prix sont exorbitant!!! quelles solutions???
Merci d'avance pour un conseil, ou un enlévement...
miraculeux... par votre association,merci, Michel

michel | 21 septembre 2011 à 09h09
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Baptiste Clarke

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…