En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Véhicule électrique : un enjeu industriel ou environnemental ?

Particulièrement soutenu par les pouvoirs publics, identifié parmi les filières-clés de la croissance verte, le secteur des véhicules électriques, pas tout à fait « zéro CO2 », revêt surtout un enjeu industriel et social. Éclairage à l'occasion de la visite de l'usine Renault de Flin.

Reportage vidéo  |  Transport  |    |  Baptiste ClarkeActu-Environnement.com

Réactions7 réactions à cet article

 
C'est partit

On comprend bien les enjeux industriels de la voiture electrique. Il ne faut pas oublier toute la problématique énergetique et environnementale.

becaud | 19 février 2010 à 13h19
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Bullshit !

Et la carrosserie, elle est Zéro émission ?
Les hauts-fourneaux sont très TRÈS gourmands en énergie et très producteurs de gaz à effet de serre !

Et les plastiques, les tissus et les mousses pour l'ameublement de l'intérieur ?
Produits à base de pétrole...

Tant que le capitalisme fera de l'écologie nous n'avancerons pas !
Ce n'est pas vers la transposition écologique de nos modes de vie qu'il faut tendre : cette transposition est tout bonnement impossible !
Nous devons évoluer, faire évoluer nos comportements, nos consommations, etc.

A quoi bon faire une voiture électrique si l'on s'en sert toujours pour aller acheter le pain à 500 mètres ?
Bof. On construira quelques centrales nucléaires de plus. Et on aura pas du tout réglé le problème : le nucléaire, c'est pas infini, c'est une matière fossile, un jour il n'y en aura plus.
Et les éoliennes et les panneaux solaires ne seront pas capables d'assumer la consommation que l'on est parti pour leur demander !
Nous devons poser les bonnes questions, ne consommer de l'énergie que lorsqu'il n'y a pas d'autres solutions...

Mais ça c'est embêtant pour le capitalisme : on va tout de suite consommer beaucoup moins. Donc le PIB va se casser la margoulette et revoilà ... la crise !
Ou alors on change d'indicateurs, de données de référence, de piliers idéologiques pour ne plus seulement réfléchir en termes économiques. Et ce ne sera pas la crise : ce sera l'humanité qui se sera enfin réveillée.

Nous ne devons pas chercher à faire pareil en écolo, mais à faire écolo... Et ça change tout...

Coyote | 23 février 2010 à 15h47
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:pas tout à fait bullshit !

Au départ je raisonnais comme vous. Mais je pense qu'on ne va pas changer le monde en deux coups de cueiller à pot. Si en optant pour une voiture électrique, Monsieur-tout-le-monde diminue son empreinte écologique de 10 ou 15%, c'est déjà pas mal. La décroissance (inévitable) fera le reste : le chômage croissant et la crise subséquente fera que Monsieur-tout-le-monde ne pourra PLUS se payer une voiture électrique et prendra son bon vieux vélo rouillé. Ce qui se passe aujourd'hui sur le marché de l'emploi n'est que les premiers symptômes d'un changement de société.

Rudy Mentaire | 25 février 2010 à 10h12
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Voitures électriques ? fausse bonne idée ?

Le Véhicule Electrique fait partie de ce genre de fausse bonne idée, qui risque de rester confidentielle, comme le véhicule au GPL.

Sauf à démocratiser la production d'électricité, par des technologies électro-magnétiques, qui en sont encore à leurs balbutiements, faute d'investisseurs...voir le moteur STEORN par ex.

La voiture à air comprimé serait peut-être une alternative intéressante, voir la société "MDI motors", site : http://www.mdi.lu/
Société Française, à Carros, qui bien sûr n'a pas trouvé d'investisseur Français ni Européen et a dû s'allier avec l'Indien Tata Motors (le père de la Nano).

Dire que l'on a un gouvernement visionnaire qui préfère allouer des milliards à Renault...qui délocalise ses productions, et n'aide pas les PME innovantes françaises...

Il est vrai que dans le système actuel, on aide les Gros (les "too big to fail") et on empêche les petits de se développer.

Naullay | 25 février 2010 à 19h31
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Voitures électriques! la solution?

En principe,elle représente une solution pour réduire
les fameux G.E.S! Hélas! la ressource lithium,comme
l'uranium ,n'est pas inépuisable! sauf un court moment
pour les détendeurs de cette richesse naturelle,mal
répartie sur notre planète,comme le pétrole ,l'uranium
et tous les métaux rares. Pire,seule une minorité de
ceux et celles qui habitent dans ces paradis,peuvent
en profiter! Alors,les appétits de gains continueront,hélas! Un peu de partage des richesses
naturelles,S.V.P les Décideurs!

arthur | 28 février 2010 à 12h29
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:pas tout à fait bullshit !

Cher Rudy, si on reste patient et on attend que la crise arrive, ça c'est clair qu'il ne va rien se passer avant une bonne dizaine d'années... Soyons plutôt acteurs actifs non passifs. Merci de revoir votre opinion anti-écologique!
Cela dit, ok pour la voiture électrique si on diminue notre empreinte même de 1%, ok pr tout du moment que derrière notre sensibilité évolue aussi vite!

Kent | 01 mars 2010 à 14h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:pas tout à fait bullshit !

Je ne suis pas sûr que la voiture électrique puisse diminuer notre empreinte, en dehors des questions de ressources, recyclage, cycle de production, .... sujets évoqués à juste titre.
En effet, la voiture électrique continuera à marquer son empreinte sur la ville, et l'avantage d'un encombrement plus réduit sera largement obéré par son nombre en augmentation, précisément par la vocation urbaine qui lui est attachée.
Pire ! Les personnes qui opteront vers la V.E. seront des clients potentiels en moins pour les transports en commun (c'est souvent le même segment d'individus, sauf en zone très très rurale)
Encore pire ! Les 5000 euros généreusement octroyés pour l'achat d'un V.E. sont autant de ressources qui échappent au développement d'autres moyens de transport....
Environnementalement,
Michous

michous | 13 mars 2010 à 19h08
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Baptiste Clarke

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…