En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Éviter, réduire, compenser : un guide pour le secteur des carrières

Biodiversité  |    |  Laurent Radisson  |  Actu-Environnement.com

L'Union nationale des industries de carrières et matériaux de construction (Unicem) publie un guide consacré à la séquence « éviter, réduire, compenser » (ERC) appliqué au secteur des carrières. Cette approche, introduite dans la loi de 1976 relative à la protection de la nature puis réaffirmée dans la loi de reconquête de la biodiversité de 2016, vise à concevoir des projets présentant les impacts environnementaux les plus réduits possibles.

« Le secteur des carrières présente de fortes spécificités dans l'application de cette séquence, parmi lesquelles le caractère évolutif des exploitations, la remise en état, le réaménagement des terrains exploités, ainsi que les potentialités écologiques générées par l'activité d'extraction », expliquent les auteurs du guide, réalisé par le bureau d'études Biotope et piloté par l'Unicem et le ministère de la Transition écologique.

Ce document, qui a pour ambition de constituer un référentiel commun pour ce secteur, traite de différents points qui lui sont propres : rôle du schéma régional des carrières, phasage de l'exploitation, installation d'espèces en cours d'exploitation, additionalité du réaménagement au-delà de la remise en état réglementaire… Le guide propose un canevas des éléments de la séquence ERC à renseigner par l'exploitant dans les différents chapitres de l'étude d'impact, ainsi qu'un recueil d'exemples de mesures ERC issus de retours d'expériences. Ce dernier est établi en cohérence avec la typologie établie par le Guide d'aide à la définition des mesures ERC publié par Commissariat général au développement durable (CGDD) en 2017.

Ce service du ministère de la Transition écologique avait estimé que l'appréhension de la séquence ERC demeurait encore très hétérogène. Plusieurs rapports ont, depuis, pointé les graves insuffisances dans l'application du dispositif. « Les porteurs de projets ont tendance (…) à ignorer les deux premiers volets du triptyque ERC au bénéfice de la seule compensation qui, elle-aussi, demeure encore mal connue et mal appliquée », pointaient, en juin 2018, les députés auteurs d'un rapport d'application de la loi de reconquête de la biodiversité. En septembre dernier, une étude du Muséum national d'histoire naturelle (MNHN) et d'AgroParisTech a montré que la compensation ne permettait pas d'éviter la perte nette de biodiversité.

Réactions3 réactions à cet article

 

10 ans de retard...bravo. A l'heure où les articles fusent pour montrer que la compensation n'existe pas, il y en a encore qui osent utiliser ce mot pour créer du business

Poupou | 09 juillet 2020 à 09h13
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Ca semble évident, mettre la terre arable de côté, après utilisation niveler et remettre la terre grillager tout autour et laisser la nature reprendre ses droits.
On fait ça chez-nous dans les coupes à blanc.

pemmore | 09 juillet 2020 à 12h27
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Le triptique ERC se résume très souvent à une maigre compensation, quant elle existe.
D'ailleurs, il est regrettable que nombre de carrières doivent assurer le retour à l'état initial : dans certaines conditions, les milieux "neufs" que génèrent l'activité d'extraction offrent des conditions propices à l'apparition d'espèces pionnières, souvent rares et fragiles. Le retour à l'activité agricole conventionnelle, avec son cortège de pesticides et de machinisme destructeurs, la transformation en zones récréatives (étangs de pêche, circuits de loisirs motorisés, voies d'escalade, etc.) ou l'utilisation comme décharges sauvages (c'est interdit mais il en existe encore beaucoup) détruisent généralement cette biodiversité exceptionnelle.
Un rapprochement des codes des carrières et de l'environnement sur le sujet serait donc plus que salutaire.

Pégase | 17 juillet 2020 à 16h17
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager