Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Union de l'énergie : des progrès en 2022, mais une accélération est plus que nécessaire

Energie  |    |  S. Fabrégat

« L'UE a réagi collectivement et efficacement à l'agression de la Russie en Ukraine et à l'instrumentalisation par ce même État de ses approvisionnements énergétiques, en accélérant la transition vers une énergie propre, en diversifiant les approvisionnements et en réalisant des économies d'énergie », se félicite la Commission européenne à l'occasion de la publication de l'état de l'union de l'énergie (1) , le 24 octobre. L'adoption du plan RepowerEU et des mesures d'urgence ont notamment permis de limiter les impacts de la crise et d'accélérer la réforme structurelle du système énergétique, note-t-elle.

L'Europe a réduit sa dépendance aux combustibles fossiles russes en éliminant les importations de charbon, en réduisant celles de pétrole de 90 % et en divisant par trois celles de gaz par rapport à 2021. Pour y parvenir, elle a diversifié ses approvisionnements, avec des cycles d'achat commun notamment, et réduit sa demande en gaz de 18 % par rapport aux cinq années précédentes. Résultat : pour l'hiver 2023-2024, la situation est bien moins préoccupante, les stocks de gaz sont remplis à 95 %.

En parallèle, l'UE a poursuivi le déploiement des énergies renouvelables, qui ont représenté 39 % de la production d'électricité en 2022. Les installations photovoltaïques ont augmenté de 60 % par rapport à 2021, représentant 41 gigawatts (GW) de nouvelles capacités en 2022. La capacité éolienne, terrestre et en mer, a augmenté de 45 %.

Cependant, « nous devons nettement accélérer nos actions, alerte la Commission. La part des énergies renouvelables dans la consommation finale brute d'énergie a atteint 21,8 % en 2021. Or avec une augmentation annuelle moyenne de 0,67 point de pourcentage depuis 2010, l'UE devra accroître bien plus rapidement la part de ces énergies renouvelables dans les années à venir pour parvenir au nouvel objectif de 42,5 % en 2030 ».

Plusieurs textes doivent encore assurer la transformation du système énergétique, comme la réforme du marché de l'électricité, le règlement pour une industrie verte et le règlement sur les matériaux critiques. Des outils, le mécanisme d'ajustement carbone aux frontières, le marché des quotas révisés, ou encore les dialogues avec l'industrie sur la transition propre et les alliances industrielles doivent permettre à l'UE de mieux s'armer pour accélérer la transition énergétique et lever les freins.

1. La Commission a également publié les rapports sur les subventions à l'énergie, sur la durabilité des bioénergies, sur la mise en œuvre de la directive électricité, sur le stockage géologique du carbone, sur l'adaptation au changement climatique, ainsi que le rapport d'étape sur l'action climatique.
https://energy.ec.europa.eu/topics/energy-strategy/energy-union/eighth-report-state-energy-union_en

RéactionsAucune réaction à cet article

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
Tous les champs sont obligatoires

Partager

Axdis Prime, l'expert conseil en rénovation énergétique AXDIS PRO
SPE - pour le pompage d'eau brute en puits de forage - 290m3/h - 60 bar GRUNDFOS