Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Gaspillage alimentaire et REP textiles : le Parlement européen renforce la proposition de la Commission

Déchets  |    |  F. Gouty

Le Parlement européen approuve le renforcement des objectifs de réduction des déchets textiles et alimentaires. Le 13 mars, une grande majorité d'eurodéputés (514 voix pour, sur 625 votants) ont validé la proposition de modification de la directive-cadre sur les déchets de 2008, rejoignant la position de la commission environnement (Envi). Le texte devra néanmoins passer entre les mains du Conseil de l'Union européenne et être formellement adopté par la dixième législature du Parlement, dont les élections se tiendront du 6 au 9 juin.

À titre de rappel, cette nouvelle directive modificative (la seconde, après un premier texte similaire en 2018) s'intéresse à deux volets de la réglementation européenne sur la gestion des déchets. D'une part, pour lutter plus fortement contre le gaspillage alimentaire, les eurodéputés souhaitent revoir à la hausse les objectifs nationaux de réduction fixés d'ici à 2030 : - 20 % dans la transformation des aliments et la fabrication (en comparaison du - 10 % initialement proposé par la Commission européenne), - 40 % par habitant pour la vente au détail, la restauration, les services alimentaires et les ménages (contre - 30 %). Le tout, en ajoutant la possibilité de les renforcer encore davantage pour 2035.

D'autre part, dans la poursuite des premières filières nationales de responsabilité élargie des producteurs (REP), le Parlement souhaite imposer à tous les États membres l'établissement d'une filière REP textiles, sous dix-huit mois (au lieu des trente proposés par Bruxelles). Cela étant, son périmètre devra s'étendre au-delà de ce que prévoit déjà, par exemple, la REP des textiles, linges et chaussures (TLC) française. « Seront concernés par ces nouvelles règles, les produits tels que les vêtements et accessoires, les couvertures, le linge de lit, les rideaux, les chapeaux, les chaussures, les matelas et les tapis, ainsi que les produits contenant des matières textiles comme le cuir, le cuir synthétique, le caoutchouc ou le plastique », indique le Parlement européen.

RéactionsAucune réaction à cet article

Réagissez ou posez une question au journaliste Félix Gouty

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
Tous les champs sont obligatoires

Partager

Bennes polyvalentes pour chariot à tête rotative BR pour vidage intégral GOUBARD
UFO, surveillance caméra temporaire des sites et installations KOOI SECURITY