En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Plus de 550 manifestations animeront les premières Journées Européennes du Solaire en France

Les Journées européennes du Solaire se tiendront pour la première fois en France les 16 et 17 mai. Plus de 550 manifestations seront organisées pour sensibiliser et encourager les citoyens à utiliser cette source d'énergie renouvelable.

Energie  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com
   
Plus de 550 manifestations animeront les premières Journées Européennes du Solaire en France
   
Les Journées Européennes du Solaire se tiendront les 16 et 17 mai, à travers 4.000 manifestations réparties dans 10 pays d'Europe. Organisée dans le cadre du projet européen European Solar Day soutenu par la Commission Européenne, cette campagne de sensibilisation a pour but de promouvoir l'utilisation de l'énergie solaire comme source d'énergie renouvelable pour la production de chaleur (solaire thermique) et d'électricité (solaire photovoltaïque).

Les premières Journées du Solaire se sont déroulées en Autriche en 2001, puis en Suisse et en Allemagne. En 2008, cette campagne d'intérêt public s'étend à l'échelle européenne et se tiendra en France mais aussi en Belgique, en Italie, aux Pays-Bas, au Portugal, en Espagne et en Slovénie.

L'objectif est de mobiliser en Europe plus de 100.000 citoyens sur le thème du solaire, souligne Enerplan, l'association professionnelle de l'énergie solaire qui porte ce projet pour la France.

Plus de 550 manifestations de sensibilisation (stands d'information, visites d'installations solaires…) sont à ce jour prévues en France métropolitaine. Ces actions seront organisées par les installateurs et les industriels du solaire, les Espaces Info Energie (EIE), les associations ou encore les établissements scolaires. D'ailleurs, comme les inscriptions ne sont pas closes, Enerplan espère atteindre 700 manifestations et plusieurs milliers de personnes durant ces deux journées. Le but ultime de cette campagne est en effet d'informer le grand public et les décideurs sur les possibilités d'utilisation de l'énergie solaire et de démontrer ses atouts dans la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre.

Avec un chauffe-eau solaire moyen de 4 à 6 m2 qui couvre la moitié des besoins d'eau chaude d'une famille de 4 personnes, c'est près d'une tonne de CO2 qui est évitée chaque année dans l'atmosphère, soit l'équivalent de ce que rejette une voiture lorsqu'elle parcourt 6.000 km, explique l'association professionnelle de l'énergie solaire.

Dans le détail, ce sont d'ores et déjà plus de 260 installateurs solaire qui se sont inscrits pour participer aux Journées afin d'apporter de plus amples informations sur le solaire thermique et photovoltaïque, à travers des visites chez leurs clients ou des expositions de panneaux solaires. Nous sommes installateurs mais pas que cela non plus. Nous devons faire connaître notre métier et les produits. Nous défendons les énergies renouvelables, il faut donc s'investir dans les actions, déclare Caroline, installatrice dans le Gard. Côté industriels solaires, Clipsol présentera sa société et organisera une visite d'usine en Savoie.

Les Espaces Info Energie (EIE) se mobiliseront aussi. Par exemple, l'Espace Info Energies, Energies Solidaires des Yvelines proposera aux habitants de la ville de Triel sur Seine une exposition sur le solaire dans la région Île-de-France. En lien avec une entreprise locale, cet espace d'information mettra à disposition du public du matériel photovoltaïque afin de sensibiliser les personnes sur ce mode de production d'énergie.

Des collectivités locales, des bureaux d'étude proposeront également des manifestations. Parmi les collectivités, la Communauté d'agglomération Pays Aubagne Etoile organisera la 5e édition de la fête du Soleil où se tiendront les 16 et 17 mai des ateliers techniques et débats sur l'énergie solaire, ainsi qu'un village des exposants ouvert au grand public. La Ville de Villeneuve d'Ascq organisera de son côté, le 17 mai, une journée dans la ferme du Héron où seront mis en lumière les atouts du solaire à destination de tous : propriétaires, professionnels, artisans, architectes, bailleurs, étudiants ou simples curieux. Une exposition se tiendra également dans le hall d'accueil de la caisse d'allocations familiales des deux-Sèvres qui sensibilisera les agents, les allocataires et les partenaires de la CAF.

Les établissements scolaires participeront aussi à ces Journées. Par exemple, un groupe de 38 élèves du collège Saint Félix d'Hennebont (56) a réalisé un document explicatif sur les énergies renouvelables (intérêt, fonctionnement...) qui sera diffusé auprès des 700 parents d'élèves et sur le site du collège. Les élèves visiteront également une installation utilisant ces énergies.

Rappelons qu'Enerplan a dressé en février dernier un bilan 2007 très positif du développement du marché de l'énergie solaire français. Le solaire thermique est une nouvelle fois en croissance en métropole et aux Dom Tom, avec 323.000 m2 de capteurs installés, soit l'équivalent de 226 MW thermiques mis en service. Mais c'est du côté du photovoltaïque que les chiffres de croissance sont les plus impressionnants puisque d'après l'association, le marché PV français serait de 45 MW (avec 40 % dans les DOM et 60 % en métropole), soit un taux de croissance de 200 % par rapport à 2006.

Si la France atteint en 2020 l'objectif que lui a fixé la Commission européenne de 23% d'énergies renouvelables dans sa consommation, près de 1,5 millions de tonnes équivalent pétrole seront produites annuellement par l'énergie solaire en France en 2020 contre 0,04 aujourd'hui, selon le Comité opérationnel du Grenelle. Du côté de l'emploi, Enerplan table sur un minimum de 75.000 emplois dans la filière solaire à l'horizon 2020.

Réactions3 réactions à cet article

 
Installation sur batiments neufs

Le surcoût des installations d'énergies renouvelables sera vite compensé par l'augmentation de l'énergie fossile. Il ne faut pas croire que les pays producteurs renoncent à la poule aux oeufs d'or.
Cette poule mourra d'épuisement.
Pourquoi les promoteurs s'obstinent à ne pas installer systématiquement des installations favorables à la réduction des dépenses d'énergies.Vu les prix pratiqués, le surcoût devrait être à leur charge. Ils vendent très cher un immobilier qui en plus des crédits exhorbitants sera très couteux en d'énergie. Bonjour les Gogos !!!!! Propriétaires ????????

michel770 | 03 mai 2008 à 01h44
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Non au nucléaire

Non au nucléaire ! Et si ne serait-ce que 10 % des subventions publiques au nucléaire allait au solaire nous n'en serions pas là.

René-Pierre | 08 mai 2008 à 13h21
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Panneaux photovoltaïques

Je cherche des infos sur l'installation de panneaux photovoltaiques. La particularité c'est que je travaille dans une administration, la sécu, et je n'arrive pas à savoir s'il nous est possible de réaliser ce type d'installation et dans quelles conditions je peux le faire. Par exemple, savoir quelles sont les conditions de revente à EDF? sommes nous soumis à une réglementation particulière? j'avoue avoir beaucoup de mal à obtenir des réponses.
Merci.

Anonyme | 19 mai 2008 à 13h56
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager