En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Prix du carburant : les associations réclament une baisse de vitesse de 10km/h

Transport  |    |  Rachida BoughrietActu-Environnement.com
La ministre de l'Economie et des Finances, Christine Lagarde a annoncé, le 5 novembre, qu'elle allait convoquer les sociétés pétrolières à Bercy pour leur demander de s'engager à ''lisser'' les hausses des prix des carburants.
Dans un communiqué du 6 novembre, Agir pour l'Environnement, France Nature Environnement, le Réseau Action Climat France et la Fédération Nationales des Associations d'Usagers des Transports (FNAUT) réclament à nouveau une baisse de 10 km/h des vitesses limites autorisées sur les routes et autoroutes. Cette simple mesure de bon sens permettrait d'éviter le rejet de près de 2 millions de tonnes de CO2/an et diminuerait significativement les consommations de carburant sur autoroute d'un litre au 100 km, expliquent les associations. Mener campagne afin que les automobilistes lèvent le pied aurait également un impact positif sur la sécurité routière et les nuisances sonores, ajoutent-elles.
Le communiqué souligne que le Gouvernement n'a pas retenu cette mesure portée par les ONG dans le cadre du Grenelle de l'environnement. La facture pétrolière de l'automobiliste devrait inciter le Gouvernement à faire preuve d'ambition en privilégiant certaines mesures concrètes, déclarent les associations.

Réactions3 réactions à cet article

 
Au détriment des heures de route

Je passe beaucoup de temps sur la route (comme beaucoup d'entre nous) pour des déplacements professionnels.
Je respecte la limitation de vitesse, mais il est clair que le temps passé devient une charge supplémentaire pour mon entreprise, hôtel, restaurant, heures supplémentaires, alors de là à diminuer encore de 10 km/h la limitation, il ne faut peut être pas aller trop loin.
Par contre réduire les consommations de certaines entreprises qui utilisent en interne des véhicules pour faire 100m !!! et oui il y en a, et qui laissent leurs véhicules tourner pendant la pause café pour ne pas avoir froid au cours du prochain déplacement... Alors les économies peuvent certainement être faites sur d'autres domaines que cette nouvelle baisse de vitesse.

ERIC44210 | 07 janvier 2009 à 11h14
 
Signaler un contenu inapproprié
 
de qui se moque-t-on ?

La consommation de carburant semble directement proportionnelle à la largeur des pneumatiques : j'en veux pour preuve que pour 2 peugeot 406 successives, la vitesse maxi (aux environs de 190 km/h) justifiait semble-t-il le passage de 185mm à 205 mm, soit 10 %. Je constatai que le second véhicule ( sur 80000 km) consomma 10 % de plus, ce qui ne surprit pas l'ingénieur que je suis ! Mais en tant que consommateur, je m'interroge vraiment du pourquoi de la législation qui précinise une telle chose, alors que nous ne circulons pas à de telles vitesses. J'espère une réponse non polmitique à ma question. Merci.

Anonyme | 14 janvier 2009 à 17h59
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Pourquoi êtes-vous sourd?

Pourquoi les autorités et les associations sont-elles devenues sourdes. En effet, le sans plomb 95 est moins polluant que le gasoil -c'est une certitude - il est aussi moins cher à produire et pourtant plus cher à la pompe...curieux!
Ne sommes nous pas un des rares pays à payer très nettement moins cher le gasoil que le sans plomb?
Allons les associations écologiques vous avez du travail sur la planche. Pardon, vous utilisez peut-être du gasoil...

droso1 | 10 mai 2009 à 11h00
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…