En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Seuls 20% des déchets plastiques du BTP sont recyclés en Europe

Selon une étude de l'association PlasticsEurope, sur les 1,4 million de tonnes de déchets plastiques produits en 2010 par le secteur du BTP, plus de la moitié aurait été valorisée dont seulement 20 % par recyclage.

Déchets  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com

L'association européenne des producteurs de matières plastiques PlasticsEurope a publié mardi 13 mars une étude comparative sur la valorisation des déchets plastiques du bâtiment en 2010, dans les 27 États membres de l'Union européenne (UE) ainsi qu'en Norvège et en Suisse.

Le secteur du bâtiment et de la construction utilise des plastiques pour une gamme de plus en plus large d'applications, de l'isolation (revêtements de murs et de sols, plafonds tendus…) à la tuyauterie (canalisations, tubes, raccords), et des châssis de fenêtres à l'aménagement intérieur. Le PVC (chlorure de polyvinyle) est la matière la plus utilisée avec le polyéthylène (PE). Si les plastiques sont de plus en plus intégrés aux projets de construction, c'est pour "leur résistance à la corrosion, leur durabilité, leur isolation, leur faible coût et l'esthétique de leur finition", selon l'association de producteurs.

Alors qu'en 2010, le secteur du BTP - second consommateur européen de plastiques - a utilisé 9,54 millions de tonnes de plastiques, 56,2 % des déchets générés ont été valorisés et ont ainsi ''évité la décharge'' dans les 29 pays, a précisé PlasticsEurope.Soit un taux en hausse de plus de 4% par rapport à 2009 (51,9%). Ce qui "confirme une tendance positive dans la gestion des déchets plastiques du bâtiment", estime l'association.

20% des déchets plastiques du secteur ont ainsi été recyclés mécaniquement en 2010, c'est-à-dire récupérés puis broyés afin de les réutiliser pour fabriquer de nouvelles pièces. 36,2 % (la majorité) ont été valorisés énergétiquement par incinération.

Des disparités par pays et mode de valorisation

Toutefois, l'étude pointe ''d'importantes disparités'' entre les taux de valorisation d'un pays à l'autre. Avec 96 % de ses déchets plastiques du bâtiment valorisés dont 69,3% énergétiquement et 26,5% recyclés, l'Allemagne est "un exemple de ce qui peut être atteint grâce à des infrastructures et à une réglementation efficaces", souligne l'association.

A l'inverse, en Italie et en Espagne, plus de 80 % de ces déchets ont été mis en décharge (contre 43,8% selon la moyenne européenne). 12,5% de ces déchets ont été recyclés en Italie et 16,5% en Espagne.

Dans d'autres pays, ''le tableau est plus nuancé''. Si le Royaume-Uni arrive en tête en termes de taux de recyclage (31,6 %), environ deux tiers de ses déchets (67,1%) ont été mis en décharge en 2010. Ce chiffre "s'explique par le très faible recours à la valorisation énergétique Outre-Manche" qui s'établit à seulement 1,3% alors que la moyenne européenne est de 36,2 %. En revanche, les pays scandinaves (Norvège, Suède, Danemark) et cinq autres (Autriche, Belgique, Pays-Bas, Suisse outre l'Allemagne) affichent des taux de valorisation de plus de 80 % (dont 63% énergétiquement dans les pays scandinaves).

Plus de 40% des déchets mis en décharge en France

Concernant la France, 16,1 % des déchets plastiques du secteur ont été recyclés en 2010. Un taux cependant inférieur à la moyenne européenne de 20%. 43,2% ont été valorisés énergétiquement (soit 7% de plus que la moyenne) et 40,7 % mis en décharge (-3% par rapport à la moyenne). Or, le Grenelle de l'environnement prévoit notamment de réduire de 15 % d'ici à 2012 les déchets enfouis ou incinérés et de porter à 70 % le taux de réemploi, recyclage et valorisation matière pour les déchets non dangereux du BTP d'ici à 2020. On en est encore loin en matière des déchets plastiques du secteur.

Au niveau européen, la part de ces déchets issus du bâtiment par rapport à l'ensemble des déchets plastiques reste toutefois "relativement limitée", ajoute l'étude. Alors que le secteur européen du BTP représentait 20,6 % de la consommation totale de plastiques, il ne comptait que pour "5,5 % de l'ensemble de ces déchets", soit 1,4 million de tonnes produits en 2010. Cela s'explique notamment par "la relative jeunesse de ces matériaux et par la longue durée de vie".

En dépit de "la faible quantité actuelle" de déchets plastiques post-consommation issus du bâtiment, l'industrie plastique entend "poursuivre ses efforts pour améliorer le taux de valorisation dans toute l'Europe, dans le cadre de son objectif global de zéro déchet plastique en décharge en 2020", a affirmé l'association.

Selon elle, la quantité totale de recyclage des déchets plastiques issus du BTP, en hausse en Europe, est passée de 211.000 tonnes en 2009 à 273.000 tonnes en 2010.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager