En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Projet Europacity : l'Etat fait appel

Aménagement  |    |  Fanny RoussetActu-Environnement.com

Nouvelle étape dans le projet de centre de loisirs Europacity : l'Etat a fait appel, vendredi 4 mai, de la décision du Tribunal administratif de Cergy-Pontoise du 6 mars dernier. Celle-ci avait annulé l'arrêté autorisant la zone d'aménagement concerté (ZAC), dite du Triangle de Gonesse.

Dans cette décision, le tribunal considérait que l'étude d'impact était insuffisante sur plusieurs points, notamment sur les besoins énergétiques et les conséquences sur la qualité de l'air et sur l'environnement plus généralement. L'autorité environnementale avait également émis un avis défavorable à ce projet.

Pour le collectif "Europas du tout", regroupant près de 600 commerçants opposés au projet, "l'Etat n'a [pas] apporté de nouveaux éléments démontrant que ce projet n'aura pas d'impact négatifs pour l'économie du territoire". Il pointe aussi que le projet est en "pleine contradiction avec la volonté du ministre de la Cohésion des territoires, Jacques Mézard, de redynamiser les centres villes et leurs commerces".

L'agence Grand Paris Aménagement a également fait appel de la décision, selon le directeur d'Europacity, Benoît Chang. "De notre coté, le projet avance et nous pourrons prochainement annoncer des accords avec des opérateurs majeurs et emblématiques de notre ambition pour cette nouvelle destination touristique majeure”, a-t-il déclaré sur Twitter.

Réactions1 réaction à cet article

 

On apprend que le gouvernement fait appel de la decision du tribunal administratif d'annuler la ZAC Europacity , qui prevoit de detruire 300 ha de terraes agricoles,le jour meme où le ministre de l'environnement annonce son intention de proteger les terres agricoles et quelques jours après que le gouvernement ait parlé de réanimer le commerce de centre villes.Ce n'est pas les terres agricoles et le commerce de proximité que le gouvernement protege mais les interets financiers de son amenageur, Grand Paris Amenagement et ceux des promoteurs de grandes surfaces.Où est l'Etat impartial?

leonce barras | 19 mai 2018 à 15h50
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Fanny Rousset

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…