En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'ACNUSA déplore que certains chantiers du Grenelle ''se soient enlisés''

Transport  |    |  Rachida BoughrietActu-Environnement.com
La mise en oeuvre des engagements du Grenelle reste en deçà de ce que l'Autorité de contrôle des nuisances sonores aéroportuaires (ACNUSA) pouvait espérer, souligne l'Autorité dans son rapport d'activités 2008 publié le 6 avril. Certains chantiers du Grenelle de l'environnement se sont enlisés, estime l'ACNUSA qui observe toutefois une meilleure prise en compte des préoccupations environnementales par les différents acteurs professionnels du transport aérien.

Les avancées dans le domaine de la circulation aérienne se poursuivent afin de réduire le bruit, notamment par la descente continue ou le relèvement de l'altitude d'arrivée des avions en région parisienne, souligne l'Autorité.

Mais l'ACNUSA regrette que le projet de décret sur l'aide à l'insonorisation à 95 % pour les opérations groupées, annoncé le 4 décembre 2007, n'ait été transmis au Conseil d'État qu'en janvier 2009.

L'Autorité demande que les riverains remplissant les conditions réglementaires pour bénéficier de l'aide à l'insonorisation, financée par la Taxe sur les nuisances sonores aéroportuaires (TNSA) n'aient pas à faire l'avance de la dépense. Et lorsque le logement est inclus dans une opération groupée, l'Autorité demande que le diagnostic et les travaux soient financés à 100 %. L'ACNUSA propose également que soient mises en oeuvre d'autres modalités d'action telles que le rachat d'habitations, le versement de compensation aux riverains ou leur relogement.

Par ailleurs, selon l'Autorité, le nombre de vols stagne la nuit et le matin. Et, de 22 heures à minuit, ils augmentent. L'aéroport Paris – Charles-de-Gaulle se distingue par la croissance des vols nocturnes des '' expressistes'' et par le nombre élevé d'opérateurs nocturnes, souligne l'ACNUSA qui déplore que la mission Dermagne sur la charte de développement durable de Roissy-CDG, n'ait abouti qu'à 35 propositions.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…