Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

La réserve naturelle nationale des forêts de Mayotte est créée

Biodiversité  |    |  Dorothée Laperche  |  Actu-Environnement.com

Le décret de création de la réserve naturelle nationale des forêts de Mayotte est désormais publié au Journal officiel.

Celle-ci s'ajoute au parc naturel marin créé en 2010 et à la réserve naturelle nationale de l'îlot M'Bouzi créée en 2007. L'objectif de cette nouvelle réserve : la protection des îlots naturels des forêts sur les monts et crêtes de Mayotte, relique de forêt primaire, et restaurer la fonctionnalité des forêts secondaires limitrophes. Ce classement vise également la protection de la faune terrestre, comme les roussettes, les chauves-souris insectivores ou le lémurien brun.

Au total, la superficie totale de la réserve englobe 2 801 hectares répartis sur six massifs forestiers soit 7,5 % du territoire terrestre et 51 % des forêts domaniales et départementales.

   
© ONF Mayotte
 
   

Cette réserve était attendue : en janvier dernier, dans une motion d'alerte conjointe le Conseil national de la protection de la nature (CNPN) et le Conseil scientifique du patrimoine naturel de Mayotte (CSPN) pointaient sur le taux d'espèces menacées qui atteint 45 % de la flore indigène. Ils rappelaient également le défrichement forestier constaté de 1500 hectare (ha) au cours des six années de la période 2011 à 2016. « Des observations récentes faites par les naturalistes de l'île attestent d'une poursuite et d'une accélération des défrichements au cours de ces dernières années », déplorent-ils.

Le décret encadre les activités qui peuvent s'exercer dans la forêt. Ainsi sont interdites : l'exploitation forestière (sauf pour des opérations de restauration et de lutte contre les espèces exotiques envahissantes prévues dans le plan de gestion de la réserve), l'exploitation minière ou de carrières, l'élevage (sauf l'installation de ruches après conventionnement avec le préfet), la chasse et la pêche, les aménagements et les constructions (sauf autorisation spéciale notamment pour garantir la sécurité, la protection de sites), la circulation et le stationnement des véhicules motorisés (en dehors des véhicules spécialement autorisés pour le secours, les interventions des agents de la réserve) ainsi que le camping et le bivouac (sauf autorisation pour les activités d'intérêt général).

Cette création s'inscrit dans la stratégie nationale des aires protégées sur dix ans et son premier plan d'actions triennal. Ce dernier prévoit la création ou l'extension de 20 réserves naturelles nationales, dont la réserve naturelle nationale des forêts de Mayotte.

Réactions1 réaction à cet article

 

Je pense que si on négocie avec les Mahorais qui aimeraient bien voir cette île magnifique devenir une destination touristique.
Faut pas rêver, le gouvernement a laissé entrer une immigration totalement hermétique à nos décisions concernant l'écologie et le gouvernement des Comores est hermétique à reprendre ces gens qui n'ont strictement rien à faire la.
On a pris cette île avec nous, on doit en protéger ses habitants et son environnement, sinon ça sera un madagascar bis.

pemmore | 06 mai 2021 à 11h56
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager