Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Risque incendie : Bolloré Logistics mis en demeure pour l'un de ses établissements de Grand-Couronne

Risques  |    |  L. Radisson
Risque incendie : Bolloré Logistics mis en demeure pour l'un de ses établissements de Grand-Couronne

La société Bolloré Logistics a-t-elle tiré les leçons de l'incendie qui a ravagé l'un de ses entrepôts à Grand-Couronne (Seine-Maritime), il y a tout juste un an ? Apparemment non, puisque le préfet a pris, le 12 janvier, un arrêté (1) la mettant en demeure de respecter les prescriptions de son arrêté d'autorisation pour son activité de transit de marchandises située à 200 mètres de l'entrepôt sinistré. Les non-conformités portent sur les moyens destinés à lutter contre un incendie et aux portes coupe-feu. L'exploitant est tenu de réaliser les travaux nécessaires avant le 15 mars 2024, à défaut de quoi le représentant de l'État pourra prendre des sanctions administratives à son encontre.

Cette mise en demeure fait suite à une visite inopinée de l'établissement par l'inspection des installations classées, le 16 novembre dernier, à la suite d'un signalement du service des douanes qui avait constaté la présence « de nombreux fûts de produits combustibles stockés en extérieur ». Les inspecteurs ont effectivement relevé un stockage non déclaré de 187,7 tonnes de produits combustibles en fûts dans l'enceinte extérieure du site. L'exploitant a régularisé sa situation en enlevant les derniers fûts, le 8 décembre, indique la Dreal. En revanche, l'inspection avait aussi constaté l'insuffisance des moyens pour lutter efficacement contre un incendie, ainsi que des portes coupe-feu hors service, irrégularités qui font l'objet de la mise en demeure. « La visite (…) a mis au jour de nombreuses non-conformités dans le suivi et l'entretien des équipements destinés à détecter et à éteindre un départ d'incendie sur le site », pointait l'inspection dans son rapport (2) .

Le 16 janvier 2023, un incendie de grande ampleur s'était déclaré dans une cellule d'un des entrepôts du logisticien qui stockait des batteries de véhicules au lithium. Il s'était ensuite propagé à une cellule attenante stockant des pneus, avant qu'un nouveau départ de feu survienne dans une troisième cellule contenant du textile et des palettes. « Pendant plus d'un an, ils auront fait prendre des risques à leurs employés et à la population de la métropole de Rouen malgré ce qui leur était arrivé. On nous parle de résilience face au risque... et nous en sommes là ! » s'indigne Christophe Holleville, secrétaire de l'Union des victimes de Lubrizol.

1. Télécharger l'arrêté de mise en demeure
https://www.actu-environnement.com/media/pdf/news-43305-arrete-mise-en-demeure-bollore-logistics.pdf
2. Télécharger le rapport d'inspection de l'inspection des installations classées
https://www.actu-environnement.com/media/pdf/news-43305-rapport-inspection-bollore-logistics.pdf

RéactionsAucune réaction à cet article

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
Tous les champs sont obligatoires

Partager

PS 200 - Détecteur portable multi-gaz Teledyne Gas and Flame Detection
UFO, surveillance caméra temporaire des sites et installations KOOI SECURITY