Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Solaire sur toiture : un arrêté renouvelle le gel de la dégressivité des tarifs d'achat

Energie  |    |  F. Gouty

Le 14 juillet, un arrêté daté du 4 juillet a été publié au Journal officiel et ravit, à son tour, les développeurs d'installations d'énergie solaire photovoltaïque sur toiture. Il vient en effet modifier l'arrêté du 6 octobre 2021 qui, le premier, venait fixer les conditions d'un tarif d'achat pour de tels dispositifs d'une puissance de moins de 500 kilowatts-crête (kWc). Et en cela, il complète deux arrêtés modificatifs successifs, datés respectivement du 22 juillet 2022 et du 8 février dernier, altérant déjà la formule de calcul de ce tarif.

Pour rappel, le premier est venu geler temporairement la dégressivité trimestrielle des tarifs jusqu'au 30 avril 2023, afin de laisser à la Commission de régulation de l'énergie (CRE) le temps de revoir cette formule. Une fois celle-ci trouvée, le second arrêté est venu l'instaurer, avec un renforcement de la part d'indexation sur l'inflation du coût des matières et la prise en compte de nouvelles variables jugées « plus réalistes » par la filière.

Ce nouvel arrêté du 4 juillet vient, quant à lui, prolonger ce gel temporaire des tarifs, supprimant les variables correspondantes à la formule de dégressivité pour ce nouveau trimestre pour toutes les installations « dont la demande complète de raccordement est postérieure au 30 avril 2023 ». Enfin, l'arrêté modifie également le calcul du tarif d'achat pour les installations comprises entre 100 et 500 kWc (tarif « Tc »). Il altère légèrement l'indexation du tarif calculée spécifiquement au moment du raccordement de l'installation.

Réactions1 réaction à cet article

 

A la vérité, je n'ai pas encore compris comment cela fonctionnait ni le prix des panneaux voltaïques. J'ai un chargeur de batterie photovoltaïque branché depuis des années, ça charge une batterie de secours, J'aimerais bien en installer de quoi sortir 2000 w/h afin de monter un chauffage électrique dessus, je sais faire les montages électriques mais sur le toit cela ne m'arrange pas trop, en plus avec la grêle... je préfère au sol avec un angle évitant les chocs directs. Les prix indiqués ne justifient pas à mes yeux la rentabilité.

28plouki | 18 juillet 2023 à 09h15
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Félix Gouty

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Micro-onduleur YC1000-3, pour centrales solaires tertiaires/industrielles APsystems
Micro-onduleur QS1, pour les panneaux photovoltaïques à haut rendement APsystems