En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Total annonce trois objectifs climatiques à l'horizon 2050

Energie  |    |  Philippe Collet  |  Actu-Environnement.com

Ce mardi 5 mai, le groupe Total annonce avoir l'« ambition d'atteindre la neutralité carbone (Net Zero) à horizon 2050 (…) pour l'ensemble de ses activités mondiales ». « Cette ambition est soutenue par la stratégie [visant à] devenir un groupe multi-énergies, avec du pétrole et du gaz, de l'électricité́ bas-carbone et des solutions de neutralité carbone », justifie le géant pétrolier français, estimant que sa nouvelle stratégie bas-carbone « représente un avantage compétitif ».

Pour rappel, en janvier, Notre Affaire à tous, ainsi que d'autres associations et des collectivités locales, avaient assigné Total devant le tribunal judiciaire de Nanterre. Les requérants jugeaient alors que les objectifs climatiques de l'entreprise n'étaient pas à la hauteur des enjeux et que l'entreprise n'était donc pas en conformité avec la loi sur le devoir de vigilance de 2017. En avril, onze actionnaires du groupe pétrolier, dont Meeschaert Asset Management, La Banque Postale AM, le Crédit Mutuel AM et Ecofi Investissements, avaient demandé à l'entreprise « d'aligner ses activités avec les objectifs de l'Accord de Paris » en fixant des objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES).

Trois objectifs pour 2050

L'entreprise se fixe trois nouveaux objectifs pour atteindre cette « ambition ». Le premier est un objectif de neutralité carbone (Net Zero Emissions) pour ses opérations mondiales « en 2050 ou avant ». Cette neutralité carbone porte sur les émissions directes de l'entreprise (scope 1) et celles associées à la consommation d'électricité, de froid et de chaleur (scope 2).

Le deuxième objectif est un « engagement de neutralité carbone en Europe pour l'ensemble de sa production et [ses] produits énergétiques utilisés par ses clients en 2050 ou avant ». Cet objectif vise les 27 États membres de l'Union européenne, ainsi que la Norvège et le Royaume-Uni. Cette cible ajoute le scope 3, les émissions indirectes liées à la consommation des produits vendus par le groupe, aux deux visés par le premier objectif.

Total affiche enfin « une ambition de réduction de 60 % ou plus de l'intensité carbone moyenne [de ses] produits énergétiques utilisés dans le monde par ses clients d'ici 2050 ». L'intensité carbone serait alors de 27,5 grammes de CO2 par mégajoule. Deux étapes intermédiaires sont fixées : réduction de 15 % en 2030 et de 35 % en 2040.

Réactions5 réactions à cet article

 

Sans doute par manque d'imagination, j'ai du mal à voir comment un producteur d'énergie fossile peut atteindre la neutralité carbone... Pourriez-vous nous en dire davantage sur les moyens (miracles?) mis en place?

adjtUAF | 06 mai 2020 à 09h52
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@adtLJAF... Il n'y a pas de miracle, juste une odieuse opération de com' en mode greenwashing ! 2050, pour ces gens-là, ça signifie "jamais", tout comme pour nos politiques. Total se met sur le marché éolien pour récupérer le jackpot (contrats garantis sur 20 ans à tarifs prohibitifs) et en sachant pertinemment que beaucoup d'intermittentes, dans un paysage où on programme la réduction du nucléaire, va induire le recours au gaz.. Le reste n'est qu'enfumage. Ecoutez Gaël Giraud sur les manipulations financières derrière tout ça...

dmg | 06 mai 2020 à 13h53
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Point de moyens ni de miracles à attendre, il s'agit d'une nouvelle promesse de Gascon comme la multinationale sait si bien les faire. Et l'échéance est si lointaine que le monde aura énormément changé d'ici là.

Philippe Charles | 06 mai 2020 à 14h13
 
Signaler un contenu inapproprié
 

C'est une manifestation du juteux business de la "compensation", trusté par de très opportunistes consultants.
Ils vendent des indulgences promues par la nouvelle religion des "papes" écolos, idiots utiles de ces nouvelles puissances du greenwashing...
Félicitations à ces joyeux profiteurs !

Albatros | 11 mai 2020 à 12h17
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Au lieu d'entamer une véritable reconversion qui serait profitable à tous , à commencer par ses salariés , Total continue dans les faux semblants (qui ne trompent personne). Toute cette énergie (sans jeu de mots ) dépensée pour communiquer et surfer sur la vague verte!Paroles , paroles, paroles...

gaïa94 | 22 mai 2020 à 16h11
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager