Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Un nouveau prototype de filet biodégradable en test à Boulogne-sur-mer

Déchets  |    |  Fanny Bouchaud  |  Actu-Environnement.com

Du filet « biodégradable, biosourcé, recyclable et sans diffusion de microplastique ». Voilà la promesse faite par le parc naturel marin des estuaires picards et de la mer d'Opale et l'entreprise Seabird. Un premier prototype a vu le jour en 2020 pour répondre au problème de la pollution engendrée par les engins de pêches au fond des océans. Le second prototype est actuellement en test à Boulogne-sur-mer, à bord du Néreïdes II qui embarque 3 000 mètres de trémail, un filet composé de trois réseaux superposés.

La nouveauté réside dans sa fin de vie : il devrait être valorisé sous forme de compost ou de biogaz. Et s'il venait à être perdu en mer, il se dégraderait bien plus vite que son homologue en nylon. Une bonne nouvelle pour les écosystèmes puisqu'« un fileyeur utiliserait chaque année 7 tonnes de filets en nylon, ce qui représente une très grande quantité de déchets, dont le recyclage est à ce jour impossible », explique le parc naturel marin dans un communiqué.

Cependant, ces nouveaux filets doivent tenir le défi de se biodégrader facilement tout en préservant les qualités d'un filet conventionnel. Qu'en est-il de ses performances ? « Les propriétés mécaniques du filet, sa structure et sa couleur ont été ajustées, afin de se rapprocher du filet plastique classique en termes de capacités de pêche et de résistance », répond le parc dans son communiqué. Reste à savoir si cela suffira en conditions réelles.

Réactions2 réactions à cet article

 

Tout se dégrade avec le temps, surtout les produits issus du pétrole car c'est de la nourriture pour les bactéries . Le tout est le temps de la dégradation qui s'approche des temps géologiques

le papet | 17 août 2021 à 10h55
 
Signaler un contenu inapproprié
 

C'est vrai que sur la côte vendéenne c'est une infection tout ces déchets de filets et de cordages, à vouloir chaluter au raz des récifs, normal que ça casse.
Et personne pour ramasser, on compte sur la mer pour faire le ménage.

pemmore | 17 août 2021 à 12h46
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

BioDECONDITIONNEUR™ de rebuts alimentaires emballés Paddle Depacker MAVITEC Green Energy