Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement
Ils l’ont dit le 7 juin 2011
Si les Allemands arrêtent leurs centrales, il va bien falloir les remplacer. On sera candidat pour leur vendre de l'électricité.
Nicolas Sarkozy - Président de la République
Lors d'une table ronde dans la Nièvre ce mardi, Nicolas Sarkozy a largement commenté la décision allemande d'arrêter toutes ses centrales nucléaires d'ici 2022. ''L'émotivité, le manque de sang-froid, l'instantanéité du débat médiatique conduisent à prendre des décisions qui sont invraisemblables'', a-t-il déclaré.
''Je n'ai pas été élu pour détruire une filière industrielle qui crée de l'emploi, qui crée de la compétitivité, qui créé de l'indépendance énergétique. Je n'ai pas l'intention de renoncer à ces avantages absolument considérables de l'économie française''.

Newsletter

Recevez gratuitement nos Newsletters