En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

RTE appelle à modérer la consommation d'électricité

Energie  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com
Le gestionnaire du Réseau de transport d'électricité (RTE) a appelé le 14 décembre à modérer les consommations d'électricité aux heures de pointe notamment en Bretagne et Provence-Alpes-Côte d'Azur (PACA), alors que ''des niveaux de consommation d'électricité très élevés et durables'' sont prévus jusqu'au vendredi 18 décembre, en particulier aux environs de 19h00. ''Le niveau historique de consommation du 7 janvier 2009 à 19h de 92.400 MW pourrait même être dépassé en fin de semaine'', a prévenu RTE dans un communiqué.

Rappelons que la Bretagne ne produit que 8% de ce qu'elle consomme, et fait partie, aux côtés de la région PACA, des régions les plus fragilisées électriquement.

Cette forte demande d'électricité s'explique par la vague de froid arrivée ce week end et qui devrait se maintenir toute la semaine au moins. Les températures enregistrées le 14 décembre ont été inférieures de près de 5°C aux normales saisonnières et Météo France prévoit pour cette semaine des températures de 6 à 8°C sous des normales saisonnières, selon les régions. Mais une baisse de 1°C à cette période de l'année entraîne une augmentation de la consommation d'électricité d'environ 2.100 MW, soit l'équivalent du double de la consommation de la ville de Marseille, a souligné RTE.

Tous les consommateurs d'électricité, notamment ceux qui habitent les régions de l'Ouest et de Paca, sont appelés à mieux maîtriser leur consommation d'électricité, surtout entre 17h00 et 20h00. Les moyens de production d'électricité appelés ''à la pointe'' durant l'hiver étant ''plus émetteurs de CO2 qu'à d'autres moments de la journée'', a rappelé RTE.

L'électricité ne pouvant être stockée, sa production doit en permanence être égale à sa consommation, selon RTE qui estime que ''le système électrique français est dans une situation tendue, particulièrement dans l'Ouest et en région PACA''. La France a ainsi dû importer hier soir 4.400 MW d'électricité à 19 heures, selon RTE qui prévoit 5.100 MW ce mardi 15 décembre à la même heure.

Dans un communiqué, l 'Ademe a rappelé aujourd'hui les gestes ''simples'' à adopter visant à limiter les consommations énergétiques : éteindre la lumière, moduler la température dans les pièces inoccupées chauffées à l'électricité, fermer les volets la nuit et le matin avant de partir de chez soi, utiliser les appareils électroménagers après 20h (lave-linge, lave-vaisselle, sèche-linge...), éteindre les appareils en veille, etc.

De son côté, l'organisation environnementale Le Réseau Sortir du Nucléaire, a dénoncé ''la faillite totale de l'option française ''centrales nucléaires + chauffages électriques'' qui était sensée assurer l'indépendance énergétique''. ''A l'arrivée, ce système est responsable de la production de déchets radioactifs et de fortes émissions de co2, et met la France en situation de dépendance et de vulnérabilité : si leurs besoins augmentent aussi, les pays voisins ne pourront pas continuer à sauver la France en lui vendant de grandes quantités d'électricité'', a prévenu l'organisation.

Réactions4 réactions à cet article

 
Electricité pour le besoin ou pour le plaisir ?

Et si l'on abordait la question des éclairages de Noël...

Valérie | 16 décembre 2009 à 09h39
 
Signaler un contenu inapproprié
 
bis repetita

en 1974 crise du pétrole, centrales nucléaires et chauffage électrique pour tous . En 1980 PAC en relève de chaudières, contrats interruptibles et tarifs EJP devaient "effacer les pointes" de consommation de courant. Aujourd'hui ces solutions n'intéressent ni l'Adème ni EDF; pourquoi

ravtol | 16 décembre 2009 à 11h01
 
Signaler un contenu inapproprié
 
où est la logique

EdF pousse indécamment au photovoltaïque et s'étonne par la suite que les pics de consommation augmentent; il faut investir en économies d'énergie ( donc en diminution des pics) et non en PV qui ne peut jouer aucun rôle dans les pics

DL | 16 décembre 2009 à 16h23
 
Signaler un contenu inapproprié
 
RTE / des fumistes de haut vol

RTE pleure sur son sort car en PACA et BRETAGNE il risque d'y avoir ruptue par faute de création de nouvelles installations . Mais lorsqu'il s(agit de renover ou de fortifier RTE est aux abonnés absents ,par contre pour créer des lignes internationales inutiles et à un prix incroyablement élévé RTE est le champion exemple :
Liaison france espagne ,il existe une ligne que EDF et RTE donnent comme obsoléte car construite en 1964 et que par habitude l'entretiens a été fait à la vas vite donc pas beaucoup de frais c'est la BAIXAS/VIC 400000 .Celà fait huit ans que le departement des PO ce bat pour ne pas avoir une ligne suplémentaire mais demande la rénovation totale de la ligne avec même avec les moyens actuels le doublement de la puissance coût total de la rénovation 78 millions d'euros . L'Europe et le gouvernement actuel pour faire plaisir aux politiques locaux décident de faire une ligne nouvelle de 65 km entre la france et l'espagne en sousterrain coût total 700 millions d'euros .Cherchez l'erreur !!!!! 628 millions foutus en l'air c'est pas mal pour un pays qui veut faiure des économies et moderniser ses reseaux !!

ELECTRICA66 | 16 décembre 2009 à 21h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager