En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Île-de-France : l'Ademe soutient la création et la modernisation de déchèteries professionnelles

Déchets  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com

La direction régionale de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) en Île-de-France lance un programme de financement, ouvert sur trois ans, pour soutenir l'implantation de déchèteries professionnelles dans la région francilienne.

L'agence ouvre un appel à projets, avec deux sessions prévues pour le dépôt des dossiers de candidature. La première échéance est fixée au 24 janvier 2020, et la seconde au 12 juin 2020.

Les projets attendus concernent la création de déchèteries professionnelles et la modernisation de celles existantes (addition de flux supplémentaires, de zones de réemploi etc.). L'appel à projets vise aussi la création et la modernisation de centres de tri de déchets de chantier du BTP et de déchets d'activités économiques, adossés à des déchèteries professionnelles. S'ajoute la création de déchèteries professionnelles temporaires (trois à cinq ans) « permettant de répondre à une problématique identifiée, locale et provisoire ».

Le Plan régional d'Île-de-France de prévention et de gestion des déchets (PRPGD) prévoit, notamment, de valoriser 70 % des déchets du BTP en 2020, et 85 % en 2031. L'appel à projets vise à « faciliter l'atteinte de ces objectifs », renforcer la collecte et lutter contre les dépôts sauvages. Il doit permettre « d'accueillir un nombre maximal de typologie de déchets, quelle que soit la catégorie (inertes, non dangereux, dangereux) ».

Réactions1 réaction à cet article

 

Oui, pour celles et ceux qui en douteraient, c'est bien avec un seul T que l'Académie a décidé en 1990 qu'on dev(r)ait tout le monde écrire "déchèterie".

Et c'est le 21 mai 2001 que le sous- directeur des produits et déchets, Alain Strebelle, titillé par un écolo casse-pieds destinataire d'un double, a enjoint à l'ADEME de ne plus utiliser que cette orthographe.

Sagecol | 28 octobre 2019 à 09h42
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager