En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Éolien en mer : les constructions du parc de Fécamp et d'une usine au Havre sont officiellement lancées

EDF RE a annoncé le bouclage financier pour le parc éolien en mer de Fécamp (Normandie). Cette étape ouvre officiellement la phase des travaux. De son côté, Siemens Gamesa confirme la construction de son usine d'éoliennes au Havre.

Energie  |    |  Sophie Fabrégat  |  Actu-Environnement.com
Éolien en mer : les constructions du parc de Fécamp et d'une usine au Havre sont officiellement lancées

Le ciel s'éclaircit pour l'éolien en mer. Après de longues années de parcours administratif et judiciaire depuis l'annonce des lauréats en 2012, EDF Renouvelables (EDF RE) a annoncé, le 2 juin, le lancement de la construction de son deuxième parc au large des côtes françaises, celui de Fécamp (Seine-Maritime). En septembre dernier, l'électricien avait officialisé, avec ses partenaires RTE et Enbridge, le lancement de la réalisation du parc de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique).

Cette fois-ci, les actionnaires du projet sont EDF (35 %), Enbridge (35 %) et WPD (30 %). Le volet financier du projet (2 Md€) a été bouclé dans le week-end, permettant de lancer officiellement la réalisation du parc.

Soixante et onze éoliennes de 7 MW (497 MW au total) seront implantées dans une zone située entre 13 et 22 kilomètres des côtes. La phase de travaux devrait durer deux ans et demi avec, comme grandes étapes, les travaux de raccordement à terre en 2020, la fabrication des fondations en 2021 et l'implantation des éoliennes à partir de 2022. La mise en service du parc est prévue pour 2023.

Cette phase de travaux devrait mobiliser 1 400 personnes, tandis que la phase d'exploitation et de maintenance devrait créer une centaine d'emplois, a indiqué Cédric Le Bousse, directeur Énergies marines renouvelables France.

EDF RE devrait également annoncer, d'ici la fin de l'année, le lancement du parc de Courseulles-sur-Mer (Calvados), dont la mise en service est prévue pour 2024.

Les éoliennes seront fabriquées au Havre

 
Cette phase de travaux devrait mobiliser 1 400 personnes, tandis que la phase d'exploitation et de maintenance devrait créer une centaine d'emplois.  
Cédric Le Bousse, directeur Énergies marines renouvelables France
 
La concrétisation des parcs français s'accompagne de la construction du parc industriel. Siemens Gamesa a, de son côté, annoncé le 2 juin la construction de son usine au Havre (Seine-Maritime). Elle fabriquera les nacelles et les pales des éoliennes destinés aux cinq parcs français. En effet, à part le parc de Saint-Nazaire qui sera équipé par General Electric, tous les autres parcs français auront recours aux turbines de l'équipementier espagnol. Le 29 mai dernier, Ailes marines, filiale d'Iberdrola, a confirmé la commande de 62 éoliennes de 8 MW (496 MW) pour le parc de Saint-Brieuc (Côtes d'Armor).

La construction de l'usine devrait durer 18 mois, pour un démarrage de la production des éoliennes fin 2021-début 2022. Lorsqu'elle aura atteint son rythme de croisière, l'usine créera 750 emplois. Si elle est conçue pour équiper en priorité les parcs français, lauréats des premiers appels d'offres, Siemens Gamesa l'a voulue flexible pour l'adapter aux évolutions technologiques, de taille des turbines…, et être compétitif pour les prochains appels d'offres.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager